Royaume-Uni : Theresa May sauve son poste de Première ministre en signant un accord avec le DUP nord-irlandais

Grâce à ses dix députés, ce parti protestant ultraconservateur permet à la Première ministre britannique de revendiquer une majorité absolue et de se maintenir au 10 Downing Street.

Theresa May (à gauche) et Arlene Foster (à droite), le 26 juin 2017 devant le 10 Downing Street à Londres. 
Theresa May (à gauche) et Arlene Foster (à droite), le 26 juin 2017 devant le 10 Downing Street à Londres.  (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Theresa May va pouvoir rester au 10 Downing Street. La Première ministre britannique a signé un accord de gouvernement avec le parti nord-irlandais DUP d'Arlene Foster, lundi 26 juin. Une signature qui intervient près de trois semaines après des législatives au cours desquelles Theresa May a perdu sa majorité absolue au Parlement. Les deux femmes, souriantes et échangeant des plaisanteries, ont procédé à la signature de cet accord dont les détails n'ont pas été précisés dans l'immédiat.

La signature de l\'accord, le 26 juin 2017 au 10 Downing Street à Londres. 
La signature de l'accord, le 26 juin 2017 au 10 Downing Street à Londres.  (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

Les conservateurs ont perdu la majorité absolue dont ils disposaient à la Chambre des communes lors des législatives anticipées du 8 juin, convoquées par Theresa May afin de disposer d'une assise politique renforcée avant d'entamer les négociations sur le Brexit. La Première ministre avait donc besoin de l'appoint des dix députés du DUP, une formation connue pour ses positions très conservatrices, afin de retrouver cette majorité absolue de 326 sièges à la chambre basse du Parlement britannique.

La stabilité de l'Ulster menacée ? 

Dans les rangs des Tories, certains s'inquiètent de voir cet accord avec le DUP nuire au délicat équilibre du partage du pouvoir dans la province de l'Ulster. Les républicains catholiques du Sinn Féin ont quitté le gouvernement nord-irlandais en janvier, provoquant des élections en mars et une série de rendez-vous manqués pour rétablir la coalition avec les unionistes protestants.

"Je pense que cet accord apportera la possibilité de conclure un accord à Stormont [siège du Parlement nord-irlandais] parce qu'il aurait une influence positive sur les relations en Irlande du Nord", a expliqué Arlene Foster avant la signature de l'accord.

Le gouvernement britannique a donné jusqu'à jeudi aux deux camps pour reformer une coalition en Irlande du Nord. Mais le Sinn Féin se montre prudent, estimant ne pas pouvoir évaluer les conséquences d'un accord entre le DUP et les conservateurs au niveau national.