Royaume-Uni : Boris Johnson désavoué par les conservateurs

Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson, favorable à une sortie sans accord, a essuyé un sérieux revers. Il n'a plus de majorité absolue. Il pourrait y avoir un nouveau report du Brexit et de nouvelles élections.

France 2

Boris Johnson a un genou à terre, mais il reste combatif. Le Premier ministre a perdu une bataille à la Chambre des communes mardi 3 septembre. Par le vote d'une motion, les députés reprennent le contrôle de l'agenda du parlement et ils s'opposent à un Brexit sans accord. Pour Boris Johnson, c'est une humiliation. 21 députés de son propre parti ont voté contre lui. Parmi les conservateurs rebelles, Nicolas Soames, petit-fils de Winston Churchill, tout un symbole.

"Foutoir"

Hors de lui, le Premier ministre fait planer la menace d'élections législatives anticipées. Mercredi matin dans les rues de Londres, les Anglais sont consternés par ce blocage persistant. "C'est un bazar complet", affirme une femme. "C'est le foutoir", insiste un homme. Le Parlement sera cet après-midi le théâtre d'un autre bras de fer. Les députés pourraient imposer à Boris Johnson un nouveau report du Brexit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Boris Johnson lors du G7 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 26 août 2019. 
Boris Johnson lors du G7 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 26 août 2019.  (MICHAEL KAPPELER / DPA / AFP)