Pêche : face à la montée des tensions, Londres envoie deux patrouilleurs à Jersey

Publié
Droits de pêche à Jersey : face à la montée des tensions, Londres envoie deux patrouilleurs
France 2
Article rédigé par
A. Brogat, T. Dorseuil - France 2
France Télévisions

L’accès des pêcheurs français aux eaux britanniques est au cœur de nouvelles tensions entre les deux pays. Une cinquantaine de bateaux manifestent à Jersey (Royaume-Uni), jeudi 6 mai, contre les restrictions.

Jeudi 6 mai, au large de l'île de Jersey (Royaume-Uni), les marins pêcheurs normands dénoncent les conditions imprévues qui accompagnent les permis de pêches pour continuer leur activité dans la zone après le Brexit. Les zones et les périodes de pêche sont désormais réduites. "Comme vous voyez la côte de la Manche, le terrain [de pêche] diminue de moitié. Des bateaux pourront y aller quelques jours par an, suivant les licences attribuées", explique jeudi matin Baptiste Guenon, marin pécheur, à qui 22 jours ont été attribués, contre une centaine auparavant.

Paris menace de couper le courant

C’est encore le Royaume-Uni qui décide pour chaque bateau quelle espèce il doit pêcher. Des exigences décidées unilatéralement par les Britanniques. Inadmissible pour la ministre française de la Mer, Annick Girardin, qui a menacé à demi-mots de couper le courant sur l’île. Des menaces jugées inacceptables par le gouvernement britannique, qui a annoncé l’envoi sur place de deux navires de patrouille de la Royal Navy.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brexit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.