Pas-de-Calais : blocage à la frontière des douaniers en vue du Brexit

Les douaniers maintiennent la pression avec leur grève du zèle. En vue du Brexit, les mesures débloquées mardi 12 mars par le gouvernement ne leur semblent pas suffisantes.

FRANCE 3

À Calais (Pas-de-Calais), aux abords du tunnel sous la manche, ce sont des kilomètres de bouchon qui se forment. Les douaniers sont en grève du zèle pour maintenir la pression sur le gouvernement. En vue du Brexit, ils demandent plus de moyens et les 14 millions d'euros mis sur la table par Bercy, mardi 12 mars, ont été refusés par les syndicats qui demandent plus du double.

Des demandes très précises des douaniers

"14 millions, ça peut paraître énorme, mais au final ça ne représente que 70 € brut par agent, détaille Philippe Bollengier, secrétaire régional CGT Douanes. C'est nettement, nettement insuffisant." Les douaniers, qui craignent un surcroît d'activité avec le Brexit, demandent une augmentation de leur prime de risque de 300 à 500 € annuels, une revalorisation des heures de nuits et 6 000 agents supplémentaires. La direction des douanes a promis de revenir rapidement avec de nouvelles propositions.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"On se prépare (...) pour qu\'il n\'y ait pas de files de camion\", assure le directeur des douanes des Hauts-de-France sur franceinfo (illustration).
"On se prépare (...) pour qu'il n'y ait pas de files de camion", assure le directeur des douanes des Hauts-de-France sur franceinfo (illustration). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)