Licences de pêche post-Brexit : "le moral n'y est plus" chez les pêcheurs français

Publié Mis à jour
Licences de pêche post-Brexit : "le moral n’y est plus" chez les pêcheurs français
FRANCE 2
Article rédigé par
B.Six, M.Mouamma, A.Martin, France 3 Nord-Pas-de-Calais - France 2
France Télévisions

Les négociations entre la France et le Royaume-Unis sur ce différend maritime doivent se poursuivre dans les prochains jours. Démoralisés, les pêcheurs français privés d'autorisation perdent patience.

Des bateaux à quai et pas seulement à cause des conditions météo. Au port de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), certains sont amarrés depuis plusieurs jours et ne repartiront plus, faute de licence pour pêcher dans les eaux anglaises. Pour le pêcheur Loic Fontaine, le constat est alarmant : comme lui, une dizaine de pêcheurs envisagent d’abandonner le métier à contre-coeur. "Le moral n'y est plus", se désole-t-il. "Si on n'a pas de porte de sortie avec cette fameuse licence... J'ai 45 ans, j'ai toujours fait ce métier-là et mon fils est avec moi. Je l'ai embarqué dans la même galère", souffle-t-il.

"On ne peut plus attendre"

Cela fait près d'un an que les pêcheurs français attendent le respect des engagements post-Brexit. Pour Laurent Geoffrey, patron pêcheur toujours sans licence, la situation devient intenable. "On a déjà attendu dix mois pour que l'Etat soit avec nous", lance-t-il. "On ne peut plus attendre, car si on ne pêche pas, on n’a pas de salaire", continue le pêcheur qui travaille aujourd'hui à perte. Les négociations doivent se poursuivre dans les prochains jours. Après des discussions jeudi à Paris, le secrétaire chargé du Brexit pour le gouvernement britannique, David Frost, s'entretiendra vendredi à Bruxelles avec le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.