Europe : le Brexit dope le chocolat belge

La perspective d'un Brexit dur fait les affaires de l'agroalimentaire belge. Les exportations vers la Grande-Bretagne ont bondi de 16% .

France 3

À Sint-Niklaas (Belgique), la chaîne de production de la chocolaterie Guylian tourne à plein régime. 75 tonnes de pralines et de tablettes de chocolat destinées à plus d'une centaine de pays sont produites chaque jour. Les gourmandises en forme de fruits de mer, uniquement cuisinées au beurre de cacao, sont très prisées par les consommateurs britanniques. Le marché est devenu le premier client du producteur belge et les recettes sont dopées par le Brexit.

Un plan d'urgence

"Outre le chocolat, la Belgique exporte aussi vers le Royaume-Uni des légumes frais, des pommes de terre ou encore le fameux 'fish and chips'", détaille le journaliste Pascal Verdeau depuis le port d'Anvers, en Belgique. "En un an, les exportations ont augmenté de 16%", poursuit-il. Au cœur de Londres (Angleterre), les clients d'un supermarché remplissent leur panier de produits belges. Malgré le plan d'urgence publié par le gouvernement britannique, l'incertitude sur les délais de livraison et les formalités douanières inquiètent les commerçants et les clients. Beaucoup dans la capitale espèrent que le Brexit sera reporté une nouvelle fois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme goûte du chocolat au Salon du chocolat le 9 mars 2012, à Lille.
Une femme goûte du chocolat au Salon du chocolat le 9 mars 2012, à Lille. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)