Écosse : le Brexit inquiète les mareyeurs

Le Brexit aura des conséquences pour les mareyeurs écossais, qui craignent de ne plus pouvoir profiter du grand marché européen, son principal débouché.

Voir la vidéo
France 3

Une vente aux enchères géante a lieu tous les matins à Peterhead, en Écosse, qui est devenue le premier marché de pêche fraîche d'Europe. Un mareyeur est un acheteur. Il repère les lots, négocie les prix avec le client, souvent français. Il faut faire vite. La concurrence est rude. Les mareyeurs sont bien embêtés par le Brexit. D'un côté, ils profiteraient d'une augmentation de la pêche locale, mais il faut la vendre et les mareyeurs veulent rester dans le grand marché européen pour ne pas payer de taxes douanières.

Faible consommation des Écossais

Ils ont trop besoin de l'Union européenne. Le Royaume-Uni a un problème : il pêche du poisson, mais il n'en mange pas beaucoup. "Les Écossais n'aiment que le haddock. On vous sert toujours du haddock. Localement, on ne vend que du haddock et de la limande. Tout le reste est exporté en France et en Espagne, certains jours jusqu'à 60% du poisson", explique le responsable de la criée.

L'émission "Avenue de l'Europe" est à voir sur France 3 mercredi 12 septembre à 23h40.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les délégations ont encore la possibilité de trouver une solution à Londres, la semaine prochaine.
Les délégations ont encore la possibilité de trouver une solution à Londres, la semaine prochaine. (MARCEL MOCHET / AFP)