Brexit "dur" : revivez le discours de Theresa May, la Première ministre britannique

Floue jusque-là sur le Brexit, Theresa May devrait défendre une rupture "claire et nette" avec l'Union européenne (UE) mardi à Londres, lors d'un discours très attendu dans les autres capitales européennes.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
Ce qu'il faut savoir

Floue jusque-là sur le Brexit, la Première ministre britannique Theresa May devrait défendre une rupture "claire et nette" avec l'Union européenne (UE) à Londres lors d'un discours, mardi 17 janvier. Le discours, auquel ont été conviés des ambassadeurs européens, doit servir de feuille de route.

Vers un Brexit "dur".  Et, à en croire les fuites orchestrées dans la presse, la tendance serait à un Brexit "dur". Ou plutôt "clair et net", dernière appellation en date après les spéculations sur un Brexit "mou", "gris" et "rouge, blanc, bleu".

Lancement fin mars. Seule indication claire de la Première ministre : la promesse de déclencher la procédure de divorce d'ici la fin mars, prélude à deux ans de négociations avec Bruxelles.

Tant pis pour la livre sterling. Au risque de faire souffrir la monnaie britannique qui a déjà piqué du nez lundi, Theresa May devrait ainsi annoncer le prochain retrait du marché unique, de la Cour européenne de justice et, de manière moins explicite, de l'union douanière européenne, dans le but de reprendre le contrôle de l'immigration européenne.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BREXIT

20h13 : François Hollande a dit à Theresa May qu'il souhaite que la négociation sur le Brexit démarre le plus rapidement possible, fait savoir l'Elysée.

16h50 : Après le discours de Theresa May sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, les responsables européens se montrent réservés. Ils attendent surtout que le processus soit officiellement lancé en mars, afin que les négociations débutent.

15h36 : "La Première ministre britannique a enfin apporté un peu de clarté quant aux plans britanniques."

Berlin prend acte du discours de Theresa May sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne et appelle au maintien de "relations aussi bonnes et étroites que possible" après le Brexit.

14h15 : C'est une hausse sans précédent depuis la crise financière de 2008 : la livre sterling bondit de plus de 2,5%, après, notamment, la promesse de la Première ministre britannique, Theresa May, de soumettre l'accord final sur le Brexit à un vote du Parlement.

13h35 : Quel sort Theresa May souhaite-t-elle réserver aux citoyens de l'UE ? "Nous voulons contrôler notre immigration en provenance de l'Union européenne", souligne-t-elle, tout en mentionnant "l'importance d'accueillir les gens les plus brillants".

13h34 : "Les générations futures nous jugeront sur la décision que nous avons prise mais aussi sur ce que nous en avons fait."

Theresa May en termine avec son discours, qui aura duré environ 45 minutes. Une gorgée d'eau, et elle répond aux questions des journalistes.


13h28 : "Nous voulons rester un ami, un voisin sur lequel on peut compter."

Theresa May s'adresse à ses partenaires européens et met en garde ceux qui seraient tentés d'imposer "un accord punitif" au Royaume-Uni. Cela serait, selon elle, "regrettable, calamiteux et inacceptable".

13h26 : Pour regarder en direct le discours de Theresa May, traduit en français, c'est par ici.



13h25 : "Ceci n'est pas un jeu, c'est une négociation délicate qui va définir la donne pour notre pays pour des années et des années."

Theresa May cite "l'immigration" et "les services financiers" parmi les principaux points de discussion.

13h41 : "Nous ne voulons pas de sortie brutale."

Souhaitant un Brexit "dans le calme et la tranquillité", négocié sur une période de deux ans, la cheffe du gouvernement évoque "un certain nombre de domaines où il faudra faire des compromis".

13h20 : Enfin une femme qui défend avec grandeur les valeurs britanniques. Serait-il possible que nos politiques en fassent de même ? J en doute

13h18 : le Royaume Uni veut l'argent du beurre sans le beurre... C'est sous cette argument de campagne qu'il quitte l'europe. Beau message pour les générations suivantes.

13h20 : Cela me donne vraiment l'impression d'une volonté de pouvoir continuer à beneficier des avantages que leur procurerait leur statut de membre de l'europe economique et de ne plus vouloir participer a l'effort solidaire de construire une europe unis. J'espere que l'EU ne marchera pas dans une telle combine."We get what we paid" and they don't want to pay anymore.

13h18 : "Je souhaite que nous ayons un accord douanier."

Theresa May se montre plus floue sur la question du maintien ou non du Royaume-Uni dans l'union douanière européenne. "Je n'ai pas de position arrêtée", concède-t-elle, disant vouloir "lever autant d'entraves au commerce que possible".

13h17 : "Nous cherchons à avoir un accès le plus grand possible à une nouvelle zone de libre-échange."

Theresa May souhaite un "accord complet de libre échange" sur "une base réciproque" avec les autres pays européens, pour "permettre le libre-échange des biens et services entre le Royaume-Uni et l'UE".

13h14 : "Nous ne cherchons pas à être membres du marché unique européen", affirme la Première ministre britannique.

13h08 : Dans son premier grand discours sur les modalités de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, Theresa May prend soin de mentionner les relations particulières entre l'Irlande et l'Irlande du Nord, qu'elle souhaite préserver. Je m'étais rendu sur place au lendemain du Brexit : voici mon reportage.

13h04 : "auto-détermination". faut-il rappeler que le Royaume Uni a signé les accords ? l'Union européenne n'est pas tombée du ciel ...

13h04 : Bravo ! Si la classe politique française pouvait avoir le même discours...

13h03 : "L'accord sera soumis au Parlement britannique avant d'entrer en vigueur."

"Nous allons reprendre le contrôle de nos lois et sortir de la juridiction européenne", ajoute Theresa May.

13h01 : "Je suis là pour négocier un accord satisfaisant."

Theresa May détaille douze objectifs, en vue d'un "partenariat constructif" entre le Royaume-Uni et l'UE.

12h59 : "Nous avons décidé de quitter l'Union européenne non pas parce que nous rejetons ses valeurs ou pour lui causer du tort, mais pour restaurer notre droit à l'auto-détermination."

Theresa May promet que le Royaume-Uni restera un "partenaire fiable" des pays européens, notamment sur le plan commercial et en matière de sécurité. Elle souhaite "un nouveau partenariat" avec eux.

12h58 : "Le 23 juin [2016, lors du référendum sur le Brexit], nous n'avons pas décidé de nous couper du monde, bien au contraire."

Theresa May affirme que l'Union européenne a causé "un manque de souplesse" au Royaume-Uni.

12h53 : "Je veux que le Royaume-Uni sorte de cette période de changement plus fort, plus juste, plus uni et plus ouvert que jamais."

Theresa May souhaite que son pays devienne "le meilleur ami et voisin de nos partenaires européens", tout en voyant plus loin que les frontières de l'Europe.

12h51 : Theresa May s'apprête à débuter son discours sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Suivez son discours dans notre direct.

12h45 : La Première ministre britannique devrait défendre une ligne dure dans son discours sur la sortie de l'UE. Theresa May devrait annoncer un futur départ du Royaume-Uni du marché unique européen et présenter le contrôle de l'immigration comme l'une de ses priorités.

12h40 : Alors que Theresa May doit figurer en couverture du magazine américain Vogue en avril, le chef de file des Libéraux-démocrates britanniques, Tim Farron, ironise dans The Guardian : "J'imagine qu'ils vont renommer ce numéro Vague, pour que cela corresponde à sa vision de nos futures relations commerciales avec l'Europe."

12h36 : Près de sept mois après le vote des Britanniques, c'est la première fois que Theresa May dessinera clairement les contours du Brexit. Jusqu'ici, elle est apparue indécise, voire perdue, ce qui lui a valu d'être surnommée "Theresa Maybe" par l'hebdomadaire The Economist.

12h31 : Dans quelques minutes, la Première ministre britannique, Theresa May, prononcera un discours très attendu sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Vous pourrez le suivre dans notre direct.

10h42 : @Manu.b : La Première ministre britannique doit s'exprimer à partir de 12h45, heure de Paris (11h45 à Londres). Vous pourrez suivre l'édition spéciale de franceinfo dès 12h30.

10h47 : A quelle heure se déroule le discours de Theresa May ?

09h56 : "Nous voulons un nouveau partenariat équitable (...) pas un statut de membre partiel ou associé de l'UE, qui nous laisserait à moitié dedans ou à moitié dehors"

Floue jusque-là sur le Brexit, la Première ministre britannique Theresa May doit défendre aujourd'hui une rupture "claire et nette" avec l'Union européenne, selon des extraits de son discours déjà diffusés par son cabinet. "Nous ne cherchons pas à nous accrocher à des bouts d'appartenance à l'UE au moment de partir", doit ajouter la Première ministre.