Brexit : l'UE examinera de près toute demande de report du divorce

Après avoir exclu l'hypothèse d'une sortie sans accord de l'Union européenne, les députés britanniques se sont prononcés, jeudi, en faveur d'un report du Brexit, pour le moment toujours programmé au 29 mars. 

La Chambre des communes au Parlement britannique, le 14 mars 2019. 
La Chambre des communes au Parlement britannique, le 14 mars 2019.  (AFP PHOTO / PRU)
Ce qu'il faut savoir

A quinze jours de la date officielle du Brexit, c'est toujours l'incertitude au Royaume-Uni. Après avoir exclu l'hypothèse d'une sortie sans accord de l'Union européenne (312 voix contre, et 308 pour), les députés britanniques se sont prononcés, jeudi 14 mars, pour un report du Brexit et un nouveau vote sur l'accord de retrait de l'UE. La motion déposée par Theresa May a été approuvée par 412 députés britanniques, 202 ont voté contre. Les dirigeants des pays membres de l'Union européenne examineront toute demande d'un report du Brexit en prenant en compte ses raisons et sa durée, avec pour priorité d'assurer le bon fonctionnement des institutions communautaires, a réagi la Commission européenne. Suivez la situation sur franceinfo.fr.

Un nouveau vote sur l'accord, inchangé, de Theresa May. Selon la motion déposée par Theresa May, que les députés viennent d'entériner, un nouveau vote va être organisé sur l'accord de retrait de l'Union européenne d'ici le 20 mars. Le texte présenté sera le même que celui qui a été largement retoqué par les députés mardi. 

Les députés face à un ultimatum. La motion prévoit un court report, jusqu'au 30 juin, si les députés approuvent d'ici le 20 mars l'accord de retrait de l'UE de Theresa May. Si l'accord est recalé à nouveau, le report devra aller au-delà du 30 juin et impliquera l'organisation des élections pour le Parlement européen en mai.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BREXIT

21h21 : Mais Marine Le Pen semble oublier qu'un accord a déjà été trouvé entre l'Union européenne et la Première ministre britannique Theresa May. Un accord qui a déjà été rejeté deux fois par les députés britanniques qui va être voté une troisième fois d'ici le 20 mars, comme nous l'expliquons dans notre article.

21h39 : Interrogée sur le Brexit, Marine Le Pen se dit "absolument convaincue" que "l'Union européenne et que la Grande-Bretagne" parviendront à un accord. "On a le sentiment d'une stratégie où les deux voitures foncent l'une vers l'autre et c'est à celui qui déviera au dernier moment", dit-elle.

21h08 : Qu’ils partent. Ils n’ont jamais joué le jeu de l’Europe : ni Schengen, ni l’Euro. Ils se faisaient une Europe à la carte. Fin du jeu.

21h08 : La farce a assez duré. Espérons que l'UE va rester sur la date du 29 mars. Il est temps de tourner la page. Nos amis britanniques doivent assumer leur décision.

21h08 : Qu’attend l’Europe pour durcir le ton, ces britanniques nous mènent en bateau, une fois de plus ? Ils avaient déjà un privilège monétaire, ils veulent maintenant un parachute doré ?

21h08 : Dans les commentaires, vous êtes très nombreux à réclamer un Brexit dans les plus brefs délais et sans ménagement.

20h44 : Ils votent contre l'accord, ils votent contre un no deal, ils ne veulent pas que le Parlement reprenne la main sur le processus... Vous n'y comprenez plus rien ? Tout va bien. Retenez surtout que, tout à l'heure, les députés britanniques ont massivement voté en faveur d'un report du Brexit (jusqu'ici prévu le 29 mars). Pour mieux comprendre les événements à venir, nous avons écrit cet article.




(BEN STANSALL / AFP)

20h17 : Tout ça tourne au grotesque!

20h17 : Quel cinéma incroyable. J’espère que l’on ne va pas leur donner satisfaction.

20h17 : Ce cirque n’a rien de drôle. Qu’ils partent, cela n’empêchera pas la Terre de tourner.

20h17 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à me faire part de votre exaspération face aux tergiversations des députés britanniques.

20h11 : Il est 20 heures, que retenir de l'actualité ?

• Troisième jour de vote consécutif pour les députés britanniques. Ils se sont massivement prononcés en faveur d'un report du Brexit. Mais que va-t-il se passer maintenant ? Toutes les prochaines étapes sont détaillées dans notre article.

• Deux nappes d'hydrocarbures liées au naufrage du bateau italien Grande America ont été détectées. Elles se déplacent à la vitesse d'environ 30km par jour et pourraient toucher les côtes françaises d'ici une semaine. Le ministre de la Transition écologique tente d'être rassurant : "Nous ne sommes pas dans la situation de l'Erika, qui était un pétrolier."

• Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national est ce soir l'invitée de "L'Emission politique", à 21 heures. Pour regarder le programme, c'est sur France 2 ou c'est par ici.

• Les quatre associations à l'origine de la pétition "L'Affaire du siècle", qui a déjà rassemblé plus de 2 millions de signatures, ont déposé un recours devant le tribunal administratif contre l'Etat français pour "inaction climatique".

20h02 : Les députés britanniques ont massivement voté en faveur d'un report du Brexit. Mais que va-t-il se passer maintenant ? Notre journaliste Marie-Violette Bernard vous explique tout dans cet article.




(BEN STANSALL / AFP)

19h50 : @anonyme J'aimerais pouvoir répondre à votre question. Mais je suis comme vous, j'ai du mal à saisir comment les députés britanniques peuvent finir par adopter un accord qu'ils ont déjà retoqué à deux reprises.

19h50 : Pourquoi les députés accepteraient maintenant ce qu’ils ont déjà rejeté? Je n’y comprends plus rien! HELP!

19h46 : L'adoption d'un accord déjà rejeté deux fois est le premier obstacle. L'autre difficulté est le feu vert de l'Union européenne pour un report du Brexit. "S'il y a une demande de prolongation, elle devra faire l'objet d'une validation à l'unanimité" des pays européens, a rappelé sur franceinfo Michel Barnier, le négociateur de l'UE.

19h43 : Les députés britanniques ont jusqu'au 20 mars pour adopter l'accord négocié par Theresa May, déjà rejeté à deux reprises. Vont-ils réussir à finalement l'adopter ? Difficile de se prononcer. Mais le ministre britannique de la Santé, Matthew Hancock, y croit.

19h38 : La motion adoptée par les députés britanniques prévoit un court report, jusqu'au 30 juin, si les députés approuvent d'ici le 20 mars l'accord de retrait de l'Union européenne de Theresa May. Mais cet accord a déjà été rejeté deux fois. Si l'accord est une nouvelle fois retoqué, le report devra aller au-delà du 30 juin. Cela impliquera l'organisation des élections pour le Parlement européen en mai.

19h33 : Les députés britanniques viennent d'approuver le fait que la Première ministre Theresa May demande à l'Union européenne un report du Brexit. Mais rien n'indique que ce report soit approuvé. "Si un délai additionnel était demandé, il faudrait alors qu'on nous explique pour quoi faire (...) Ce ne peut être pour renégocier un accord que nous avons négocié durant de nombreux mois et dont nous avons dit qu'il n'était pas renégociable", a déjà prévenu Emmanuel Macron.

19h29 : Le Brexit est normalement prévu dans 15 jours : le 29 mars.

19h28 : La motion déposée par Theresa May sur un éventuel report du Brexit a été approuvée par 412 députés britanniques. 202 ont voté contre.

19h26 : Les députés britanniques votent massivement pour un report du Brexit et un nouveau vote sur l'accord de retrait de l'Union européenne.

19h24 : Les députés britanniques votent maintenant la motion déposée par Theresa May qui porte sur un report du Brexit. Regardez la situation au Parlement britannique dans notre direct.

19h16 : Résultat plutôt serré : 318 voix contre 302. Les députés britanniques rejettent l'amendement qui prévoyait que Theresa May demande un report du Brexit pour "donner au Parlement le temps de trouver une majorité pour une approche différente"

18h58 : L'amendement qui défendait une reprise du contrôle du processus de Brexit par le Parlement a été rejeté de justesse : 314 voix contre et 312 voix pour.

18h55 : Au total, les députés britanniques doivent se prononcer sur quatre amendements ce soir :

• L'amendement sur un éventuel deuxième référendum a été rejeté.

• Un deuxième amendement travailliste, défend une reprise du contrôle du processus de Brexit par le Parlement. Cela pourrait conduire à l'organisation d'une série de votes sur différentes options.

• Le troisième amendement, également travailliste, a pour but de bloquer un nouveau vote sur l'accord conclu par Theresa May avec l'Union européenne.

• Le quatrième amendement, déposé par le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn, prévoit que Theresa May demande aux dirigeants de l'UE un report du Brexit pour "donner au Parlement le temps de trouver une majorité pour une approche différente".

18h29 : Pour regarder en direct la situation au Parlement britannique, c'est dans notre direct, par ici.

18h23 : L'éventualité d'un second référendum a été très (très) largement rejetée par les députés britanniques : 85 voix en faveur de ce scénario et 334 voix contre.

18h21 : Les députés britanniques votent massivement contre un second référendum sur le Brexit

18h06 : 18 heures. Faisons un point sur l'actualité :

Deux nappes d'hydrocarbures liées au naufrage du bateau italien Grande America ont été détectées. Elles se déplacent à la vitesse d'environ 30km par jour et pourraient toucher les côtes françaises d'ici une semaine, a-t-on appris lors d'une conférence de presse.

Troisième jour de vote ! Après les rejets de l'accord de Theresa May, mardi, et du Brexit sans accord, hier, les députés britanniques se prononcent, ce soir, sur un report du divorce avec l'Union européenne. Suivez la situation en direct.

Les quatre associations à l'origine de la pétition "L'Affaire du siècle", qui a déjà rassemblé plus de 2 millions de signatures, ont déposé un recours devant le tribunal administratif contre l'Etat français pour "inaction climatique".

Les boîtes noires du Boeing 737 Max, qui s'est écrasé dimanche en Ethiopie, ont été envoyées en France pour être analysées, a indiqué le Bureau d'enquêtes et d'analyses.

16h20 : Le Labour ne votera pas l'amendement proposant la mise en place d'un nouveau référendum. "La campagne pour un vote populaire affirme clairement que ce n'est pas le moment de pousser pour un vote sur le référendum au Parlement", affirme sur Twitter John McDonnell, le chancelier de l'Echiquier du cabinet fantôme (un titre informel, mais pas constitutionnel, attribué à une figure de l'opposition).

16h00 : Pas du tout, @Anonyme. La demande de report du Brexit doit être approuvée à l'unanimité par les 27 Etats membres. Le Monde rapporte que Bruxelles a posé des conditions à un report de longue durée : Londres devra "justifier qu'un élément nouveau (référendum, élections générales) soit intervenu dans leur paysage politique".

15h57 : L'Europe est-elle tenue d'accepter la demande de prolongation du Royaume-Uni pour la sortie du Brexit ?

15h54 : "En cas de hard Brexit, brisez la glace." Les Britanniques continuent de réagir avec humour à l'incertitude sur la sortie de leur pays de l'UE. Une boîte contenant un passeport irlandais et faisant référence au message de sécurité "En cas d'incendie, brisez la glace" a été installée aujourd'hui à proximité de Westminster.

(ALBERTO PEZZALI / NURPHOTO / AFP)

15h37 : Bonjour @Anonyme. The Guardian détaille le contenu des quatre amendements soumis au vote dans cet article (en anglais).

15h35 : Bonjour, quels sont les contenus de ces "amendements E, H,..." dont ils discutent ?Y a-t-il quelque part un PDF, des références pour examiner ces textes qui sont en jeu ?

15h33 : Bonjour @Tristan. Comme l'explique ma collègue Marie-Adélaïde Scigacz dans cette infographie, voter contre le report du Brexit entraînerait soit une sortie de l'UE sans accord le 29 mars, soit la tenue d'un nouveau vote sur le texte inchangé et rejeté mardi.

15h30 : Bonjour ! Que se passerait-il si les députés votent contre un report du Brexit ce soir ? Merci et bonne journée

15h30 : C'est un peu plus compliqué que cela, @anonyme. Les députés britanniques ont effectivement rejeté le principe d'un no deal lors d'un vote hier soir. Mais ce vote est largement symbolique : à moins de demander un report à Bruxelles ou de décider d'annuler le Brexit, le Royaume-Uni quittera bien l'UE sans accord, le 29 mars à minuit.

15h30 : Les députés britanniques ne veulent pas du Brexit, et il n'aura pas lieu. Ils voteront le refus du report aujourd'hui, ce qui fera qu'ils resteront dans l'UE au 29 mars puisqu'ils ont également voté le refus du No Deal et le refus du Deal. Cette mascarade va marquer un tournant dans la conception moderne de la démocratie.

14h44 : @Anonyme : Les négociations entre Londres et Bruxelles ont notamment été freinées par l'épineuse question de la frontière entre l'Irlande du Nord (qui fait partie du Royaume-Uni) et la République d'Irlande (Etat membre de l'UE). Selon un sondage YouGov datant du 17 janvier et relayé par Politico (en anglais), 56% des Britanniques voteraient pour rester dans l'UE si un nouveau référendum était organisé, et 44% pour le "leave".

14h44 : J'ai du mal à comprendre qu'en deux ans il n'y ait pas eu d'accord trouvé. Quels ont été les freins ? Et désormais, au vu de la situation quasi inextricable, que pense le peuple britannique du Brexit ? Existe-t-il des sondages d'opinion qui montrent ce qu'aurait donné un référendum maintenant ?

14h39 : Voici quelques photos des militants pro et anti-Brexit qui manifestent actuellement devant le Parlement britannique, à Londres. Le vote sur le report de la sortie du Royaume-Uni de l'UE est prévu à 18 heures, heure française.



(AFP)

14h09 : Nous connaissons le contenu des quatre amendements qui seront soumis au vote des parlementaires britanniques ce soir. L'un d'entre eux propose de repousser le Brexit et la tenue d'un second référendum, comme le note le correspondant de France 2, Arnaud Comte.

14h08 : 14 heures. Faisons un point sur l'actualité :

L'Etat fait tout pour "réduire l'impact" sur les côtes de la pollution aux hydrocarbures provoquée par le naufrage du navire italien Grande America, a déclaré le ministre de la Transition écologique, François de Rugy. Les nappes de pétrole du navire pourraient toucher le littoral français vers dimanche soir ou lundi.

Troisième jour de vote ! Après les rejets de l'accord de Theresa May, mardi, et du Brexit sans accord, hier, les députés britanniques se prononcent, ce soir, sur un report du divorce avec l'Union européenne. Suivez la situation en direct.

Les quatre associations à l'origine de la pétition "L'Affaire du siècle", qui a déjà rassemblé plus de 2 millions de signatures, ont déposé un recours devant le tribunal administratif contre l'Etat français pour "inaction climatique".

Les boîtes noires du Boeing 737 Max, qui s'est écrasé dimanche en Ethiopie, ont été envoyées en France. En effet, l'Ethiopie ne dispose pas de l'équipement nécessaire pour les analyser.

13h53 : Bonjour @Tim. Légalement, c'est possible. Selon la Cour de justice de l'UE, Londres peut décider unilatéralement d'annuler le Brexit. "Une telle révocation, décidée dans le respect de ses propres règles constitutionnelles, aurait pour effet que le Royaume-Uni resterait dans l'Union dans des termes inchangés quant à son statut d'État membre", précise la CJUE.

13h53 : Bonjour. Est-il encore possible d'annuler le Brexit, après ces deux années galère de négociations ? L'Europe serait elle d'accord ?

13h45 : Impossible de toutes les lister dans ce live, @La page Flash ! Mais nous vous expliquons ici ce que le "no deal" changerait au quotidien des Français, et ici les conséquences qu'il aurait pour le Royaume-Uni.