"Dans l'état actuel des choses, c'est non !" : le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, hostile à un report du Brexit

Le patron du Quai d'Orsay était l'invité de l'émission politique "Le Grand Rendez-vous", dimanche.

Jean-Yves Le Drian arrive à l\'Elysée (Paris), le 22 juillet 2019.
Jean-Yves Le Drian arrive à l'Elysée (Paris), le 22 juillet 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Il n'est pas question d'accepter que la date du Brexit soit repoussée "en l'état actuel des choses". C'est ce qu'a déclaré dimanche 8 septembre le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, dans l'émission politique "Le Grand Rendez-vous" Europe1/CNews/Les Echos.

Les Britanniques "disent qu'ils veulent proposer d'autres solutions, des arrangements alternatifs pour assurer le retrait (...). Nous ne les avons pas vus, donc c'est non, on ne va pas recommencer tous les trois mois. Que les autorités britanniques nous disent le chemin", a-t-il martelé.

Le Parlement britannique a adopté cette semaine une proposition de loi contraignant le Premier ministre, Boris Johnson, à repousser de trois mois la date du Brexit, prévu le 31 octobre, s'il ne trouve pas un accord de divorce avec l'Union européenne d'ici au 19 octobre. "Que les Britanniques assument leur situation (...). Il faut qu'ils nous disent ce qu'ils veulent", a insisté le ministre.