Brexit : vers un report ?

Une majorité de députés britanniques ont refusé le calendrier du gouvernement sur l'accord de Brexit. Un nouveau report devrait avoir lieu.

France 2

Pour Boris Johnson, ce qui s'est passé hier soir au Parlement est à la fois une victoire et un échec. Une victoire parce que pour la première fois, les députés britanniques ont accepté le principe de travailler sur l'accord de retrait. Jamais le processus de Brexit n'avait été aussi loin, et, surtout, cela laisse entrevoir une potentielle majorité au Parlement pour Boris Johnson, pour ratifier son accord avec Bruxelles, ce que Theresa May n'avait jamais obtenu. C'est un échec parce que les députés britanniques ont rejeté le calendrier accéléré du projet de loi.

Un délai jugé trop court

Boris Johnson voulait qu'elle soit votée d'ici jeudi soir, mais les députés britanniques ont jugé ce délai bien trop court. Cela veut dire que les chances de sortie avec accord le 31 octobre sont de plus en plus compromises. Le Premier ministre a annoncé qu'il allait suspendre le projet de loi afin d'attendre la décision de l'Union européenne concernant un projet de loi, explique la journaliste Anne-Charlotte Hinet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, à Westminster (Royaume-Uni), mardi 22 octobre 2019. 
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, à Westminster (Royaume-Uni), mardi 22 octobre 2019.  (JESSICA TAYLOR / UK PARLIAMENT / AFP)