Brexit : une victoire pour Theresa May

Theresa May a réussi à convaincre ses ministres d'accepter le nouveau texte sur le Brexit. Une avancée pour toutes les parties.

France 3

Thesera May a enchaîné les réunions avec tous ses ministres, pro Brexit ou non, au 10 Downing Street à Londres (Royaume-Uni). Objectif : passer l'acte de divorce avec l'Europe au peigne fin. Après 5 heures de négociation, elle a pu annoncer un accord. Pour éviter le retour d'une frontière physique entre l'Irlande et l'Irlande du Nord, le compromis maintient provisoirement tout le Royaume-Uni dans l'union douanière. De quoi provoquer la colère des pro... et des anti Brexit. Car pour sortir de ce régime un jour, Londres aura besoin du feu vert des 27.

Un pas de franchi pour l'UE


"Cet accord n'est pas un compromis, mais une capitulation. L'Europe garde un droit de veto", a asséné l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair. Pour Michel Barnier, le négociateur européen, un pas décisif a toutefois été franchi ici. "Cette étape, c'est la base de la confiance dont nous avons besoin pour négocier un nouveau partenariat", a-t-il expliqué. La prochaine échéance sera de construire un nouveau partenariat, ce qui ne sera pas non plus chose aisée.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique, Theresa May, le 14 novembre 2018 à Londres.
La Première ministre britannique, Theresa May, le 14 novembre 2018 à Londres. (ALBERTO PEZZALI / NURPHOTO / AFP)