Brexit : quels changements pour les entreprises exportatrices ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Brexit : quels changements pour les entreprises exportatrices ?
France 2
Article rédigé par
P-L.Monnier, M.De Chalvron, J.Duboz, C.Madini, P.Touileb, C.Ricco - France 2
France Télévisions

À compter du 1er janvier 2021, les modalités d'exportation vers le Royaume-Uni changent, en raison du Brexit. Quelles contraintes pour les entreprises ?

C'est un produit 100% français qui régale le Royaume-Uni : le camembert de Normandie. Dans cette fromagerie du Calvados, 3 500 000 fromages sont envoyés chaque année au Royaume-Uni. Grâce à l'accord sur le Brexit, les fromages ne seront pas taxés, un soulagement pour le patron, Hervé Fournerie : "plus le prix augmente, plus le nombre de clients potentiels va diminuer". Pas de taxe, mais plus d'administratif. Au service commercial, le casse-tête commence. Pour une livraison à partir du 1er janvier, la douane exige cinq documents contre un seul jusqu'à présent. 

150 000 entreprises exportent au Royaume-Uni


Toute la chaîne du transport est bouleversée. Cet immense entrepôt, qui accueille les marchandises en transit, est coupé en deux : "Cette zone est physiquement délimitée pour ne pas mélanger les produits à destination du Royaume-Uni", explique Damien Chapotot, directeur général délégué Stef Transport. L'objectif est de faciliter le travail des douanes en cas de contrôle. En France, 150 000 entreprises exportent au Royaume-Uni, principalement dans l'agro-alimentaire, mais aussi l'automobile et l'aéronautique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.