Brexit : les contrôles douaniers ont repris pour les passagers des trains en provenance de Londres

C'est une conséquence directe de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne : la libre circulation des personnes et des marchandises est révolue.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Embarquement du train Eurostar pour Londres (Royaume-Uni), le 22 décembre 2020 à la gare du Nord, à Paris. (AMAURY CORNU / HANS LUCAS)

"Vos papiers, s'il vous plaît." Les passagers de l'Eurostar en provenance de Londres ont étrenné les premiers contrôles douaniers sur les marchandises, vendredi 1er janvier, sur les quais de la gare du Nord. Il s'agit d'une conséquence directe de l'entrée en vigueur définitive du Brexit à minuit.

L'accord commercial conclu in extremis entre Londres et Bruxelles ne prévoit ni quota ni droits de douane et évite un "no deal" dévastateur, mais le bouleversement est réel. La libre circulation permettant aux marchandises et aux personnes de passer sans entrave la frontière est révolue – sauf entre l'Espagne et l'enclave britannique de Gibraltar, ainsi qu'entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande.

"Pas de ralentissement" à prévoir

Les voyageurs arrivant du Royaume-Uni pourront être soumis, par exemple, à des contrôles en quantité sur l'alcool et le tabac et en valeur pour les autres marchandises. "Dans les premières journées du Brexit, il y aura énormément de pédagogie, d'explications", explique Jean-Roald L'Hermitte, directeur interrégional des douanes en Ile-de-France. "Ces contrôles ne provoqueront pas de ralentissement majeur des flux, car ils ne viseront pas chaque voyageur."

On va progressivement accoutumer les voyageurs à ces services et ces contrôles.

Jean-Ronald L'Hermite, directeur interrégional des douanes en Ile-de-France

à l'AFP

Concrètement, la viande est désormais interdite dans les bagages, tout comme le lait et les produits laitiers, à quelques exceptions près. Les fleurs, fruits, légumes et plantes seront eux soumis à un contrôle phytosanitaire à leur entrée dans l'UE.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.