Brexit : les entreprises françaises mal armées face à un "no deal" ?

De nombreuses entreprises françaises, qui exportent au Royaume-Uni, craignent un Brexit dur qui compliquerait de nombreuses choses.

FRANCE 2

C'est encore le grand flou concernant le Brexit. On ne sait toujours pas sous quelle forme il se fera, ni comment. C'est un véritable casse-tête pour les 20 000 entreprises qui exportent au Royaume-Uni, même si le gouvernement a mis en place une plateforme d'accompagnement. Mais celle-ci ne répond pas forcément à toutes les questions. Dans une entreprise de meubles de salle de bain en Ardèche, c'est l'inquiétude, car le Royaume-Uni est un gros marché, et la production s'est adaptée aux standards britanniques.

De nouvelles taxes ?

"Généralement les salles de bain sont plus petites, donc on a des meubles qui ont été taillés de façon plus petite également. Aujourd'hui, la Grande-Bretagne représente 20% de notre chiffre d'affaires global, et on est malheureusement en chute depuis l'annonce du Brexit il y a trois ans", explique Stefan Ghirardello, président du directoire d'Ambiance bain. Parmi les inquiétudes, on retrouve la possibilité d'un Brexit dur avec des frontières et donc d'éventuelles taxes à payer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des drapeaux du Royaume-Uni à Londres (Angleterre), le 1 août 2019. 
Des drapeaux du Royaume-Uni à Londres (Angleterre), le 1 août 2019.  (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO / AFP)