Brexit : les douaniers réclament plus de moyens

Les douaniers ont rendez-vous au ministère de l’Économie mardi 12 mars. Ils craignent les conséquences du Brexit et demandent des moyens supplémentaires.

France 2

Les douaniers ont rendez-vous mardi à 9h30 avec Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, pour réclamer plus de moyens, "essentiellement des moyens matériels, des infrastructures et aussi des moyens humains. Il y a 17 000 douaniers en France, mais ils ne sont pas préparés, c'est ce qu'ils disent, à affronter un éventuel Brexit sans accord, et ce malgré l'annonce de 700 recrutements d'agents spécialement dédiés à la gestion de ces frontières", explique en direct de ParisSébastien Thomas, le journaliste de France 2. 

Grève du zèle 

"Un seul chiffre pour illustrer quatre millions de camions traversent chaque année la frontière entre le Royaume-Uni et la France, cela fait autant de marchandises qu'il faudra contrôler si jamais le Brexit se passe sans accord. Depuis une semaine, les douaniers pratiquent une grève du zèle qui provoque, dans une cinquantaine de points en France, des files d'attente interminables. Ce ne serait, selon les syndicats, que l'avant-goût de ce qu'il peut se produire en cas de Brexit sans accord", conclut Sébastien Thomas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Douanier de dos à Paris, le 26 janvier 2012.
Douanier de dos à Paris, le 26 janvier 2012. (JACQUES DEMARTHON / AFP)