Brexit : le président du Conseil européen se dit "absolument sûr" que le projet de traité sera accepté par les 27

Ce projet de traité, présenté mercredi par le négociateur en chef de la Commission, Michel Barnier, traduit en langage juridique les multiples aspects du départ britannique, programmé pour le 30 mars 2019.

Les drapeaux du Royaume-Uni et de l\'Union européenne lors d\'une manifestation anti-Brexit, à Londres, le 27 février 2018.
Les drapeaux du Royaume-Uni et de l'Union européenne lors d'une manifestation anti-Brexit, à Londres, le 27 février 2018. (ALBERTO PEZZALI / NURPHOTO / AFP)

Le Brexit a-t-il fait un pas significatif ? Donald Tusk, le président du Conseil européen, s'est dit, jeudi 1er mars, "absolument sûr" que le projet de traité organisant la sortie du Royaume-Uni, présenté la veille par la Commission européenne, serait "accepté" par les 27 Etats membres qui resteront dans l'Union européenne (UE). Il s'est exprimé lors d'une conférence du lobby patronal BusinessEurope à Bruxelles.

Ce projet de traité traduit en langage juridique les multiples aspects du départ britannique, programmé pour le 30 mars 2019, sur l'Irlande du Nord, la période de transition, la facture du divorce ou les droits des expatriés. Le texte contient des dispositions ayant déjà fait l'objet de compromis entre Londres et Bruxelles. Mais, faute d'accord entre les deux parties, d'autres ne reflètent pour l'heure qu'une position de l'UE.

Donald Tusk doit rencontrer, jeudi, la Première ministre britannique, Theresa May, à Londres. Ils doivent préparer le sommet européen des 22 et 23 mars à Bruxelles au cours duquel les 27 adopteront leur position de négociation sur la future relation avec Londres.