Brexit : le Parlement britannique est de retour mais rien n'avance

Au terme de sa suspension, la Chambre des communes a vu se confronter, lors d’un intense débat, le Premier ministre Boris Johnson et l’opposition.

Franceinfo

À peine revenu dans la Chambre des communes, Boris Johnson est chahuté par l’opposition, qui lui reproche sa tentative de suspension. “Il est temps de concrétiser ce Brexit, respectons le référendum. Réalisons ce Brexit afin d’avancer, afin de se concentrer sur les vraies préoccupations de nos citoyens : la protection sociale, le vrai coût de la vie”, s’est exclamé le Premier ministre britannique, avant de conclure : “Terminons-en avec ce Brexit, réunissons notre pays, respectons ce vote plutôt que d’en demander un nouveau”.

Deux camps face-à-face

Partout dans le pays, le Brexit fait l’objet de débats intenses, y compris dans la rue. “Nous ne savons pas comment nous allons nous en sortir, comment la situation politique va évoluer”, estime ce passant. “Un vote clair a eu lieu. Nous avons voté pour un projet et la politique pour laquelle nous avons votée n’est toujours pas mise en place”, s’impatiente ce badaud. Pour rappel, le Royaume-Uni doit sortir officiellement de l’Union européenne le 31 octobre prochain : il reste donc un mois à Boris Johnson pour trouver un accord de divorce avec Bruxelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, à Rotherham (Royaume-Uni), le 13 septembre 2019.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, à Rotherham (Royaume-Uni), le 13 septembre 2019. (CHRISTOPHER FURLONG / AFP)