Cet article date de plus de deux ans.

Brexit : le cas de l'Irlande du Nord interroge

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Brexit : le cas de l'Irlande du Nord interroge
FRANCE 2
Article rédigé par
A.-C. Poignard, A. Husser, H. Horoks - France 2
France Télévisions

Vendredi 1er janvier, le Brexit est entré en vigueur. Dans le dossier, le cas de l'Irlande du Nord pose question : elle a quitté l'Union européenne mais peut rester dans le marché unique. 

Dans les ports nord-irlandais, les premiers camions en provenance du continent débarquent depuis vendredi 1er janvier. L'Irlande du Nord représente un cas à part dans le Brexit : la province britannique a quitté l'Union européenne, mais l'accord sur le Brexit lui permet de rester dans le marché unique. Si le scénario d'une frontière dure entre les deux Irlande est écarté, la frontière est désormais maritime pour les échanges commerciaux. 

"J'ai un passeport britannique et un passeport irlandais" 

Ainsi, les produits importés de Grande-Bretagne subiront des contrôles douaniers à leur arrivée. Par ailleurs, pour éviter trop de changements et conserver un pied dans l'Europe, certains ont trouvé la parade. "J'ai un passeport britannique et un passeport irlandais", témoigne une habitante de Belfast. La double-nationalité est un droit pour les Britanniques dont les parents sont nés en Irlande du Nord. Ainsi, avec le Brexit, les demandes de passeports irlandais se sont multipliées dans le pays.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.