Brexit : la fronde des pêcheurs français contre la Grande-Bretagne

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Brexit : Fronde entre les pêcheurs français et la Grande-Bretagne
France 2
Article rédigé par
B. Six, A.Lepinay, A-M Leclercq - France 2
France Télévisions

C'est une des conséquences indirectes du Brexit : certains pêcheurs français ne peuvent plus accéder aux eaux britanniques, et appellent à la fronde.

Certains pêcheurs de Boulogne-sur-Mer n'ont pas encore d'autorisation nécessaire pour travailler dans les eaux britanniques. L'un d'entre eux déplore une pêche de 11 kilos de soles au lieu des 100 à 200 ramenées habituellement en une nuit. Les marins ne s'y retrouvent pas, ne serait-ce que pour payer leurs salaires.

Bras de fer

La sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne impose une licence aux pêcheurs français. Ces derniers doivent prouver qu'ils y pêchaient déjà entre 2012 et 2016 pour pouvoir travailler dans une large bande stratégique entre les deux territoires. Les plus petits bateaux ont plus de mal à le justifier. "Sur cent vingt bateaux présents dans la juridiction des Hauts de France, il n'y en a que vingt-deux qui ont une licence." indique Bruno Margollé, président de la Coopérative maritime étaploise.


Le Royaume-Uni, de son côté, soutient que 87 bateaux ont déjà reçu leur autorisation, et vante "une approche cohérente et fondée". Les marins français comptent répliquer, et bloquer les camions anglais en direction des usines de transformation de Boulogne-sur-Mer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brexit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.