Brexit : l'amertume des Britanniques résidant en France

Le 1er janvier, le Royaume-Uni quittera officiellement l'Union européenne. Conséquence : la vie des résidents britanniques en France risque de se compliquer.  

France 3

Mike et Chris Pollard ont voté contre le Brexit, qui entrera officiellement en vigueur vendredi 1er janvier, mais ils doivent désormais faire avec. Cela fait une cinquantaine d'années qu'ils sont installés dans une ancienne ferme, à Bouquehault (Pas-de-Calais). À quelques jours de la date fatidique, le sentiment d'amertume domine. "On est tellement triste de quitter l'Europe, parce que pour moi c'est quelque chose qui n'aurait jamais dû arriver", déplore Chris Pollard.  

"Tout devient beaucoup plus compliqué" 

Pour les retraités, les allers-retours entre la France et l'Angleterre seront moins fréquents et il faudra changer certaines habitudes. "Si on veut l'amener avec nous en Angleterre, reprend Chris Pollard en désignant son chien, il faudra que l'on commence à faire les papiers quatre mois en avance, pour faire tous les vaccins nécessaires. Tout devient beaucoup plus compliqué". Beaucoup de bureaucratie, d'autant que Chris doit désormais renouveler son titre de séjour, avant jeudi 31 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestante pro-Union européenne devant le Parlement britannique, à Londres, le 14 décembre 2020. 
Une manifestante pro-Union européenne devant le Parlement britannique, à Londres, le 14 décembre 2020.  (KIKI STREITBERGER / NURPHOTO / AFP)