Brexit : "C'est important qu'il y ait eu pour la première fois un vote positif du côté de la Chambre des communes", estime Michel Barnier

Le négociateur de l’Union européenne pour le Brexit a jugé positif le vote des députés britanniques, même si la date de sortie du Royaume-Uni risque d'être repoussée. 

Michel Barnier, le 22 octobre 2019. 
Michel Barnier, le 22 octobre 2019.  (PATRICK SEEGER / EPA)

 "Ce n'est pas la fin de l'histoire, le processus démocratique est en route", a estimé mercredi 23 octobre Michel Barnier, le négociateur de l’Union européenne pour la sortie du Royaume-Uni. Il réagissait en exclusivité sur franceinfo au vote, la veille, de la Chambre des communes britannique qui a approuvé le nouvel accord de divorce conclu par leur Premier ministre Boris Johnson et les dirigeants de l’UE, tout en exigeant plus de temps pour l’examiner

"C'est important qu'il y ait eu pour la première fois, s'agissant du Brexit, du côté de la Chambre des communes, un vote positif, poursuit Michel Barnier alors que depuis trois ans on a vu des votes négatifs". 

La date de sortie au 31 octobre probablement repoussée

 A neuf jours de la date de sortie, le Premier ministre britannique a annoncé qu'il suspendait l'examen de l'accord par le Parlement jusqu'à ce que l'Union européenne prenne une décision sur un report de la date du divorce, fixée en principe au 31 octobre. "Les dirigeants européens vont devoir se consulter, c'est ce que fait Donald Tusk [président du Conseil européen] en ce moment pour discuter d'une réponse", précise Michel Barnier.

"Actuellement, nous sommes amenés à devoir travailler sur un délai qui va au-delà du 31 octobre, probablement au moins un délai technique. Nous essayons d'organiser les choses, après il faut commencer une nouvelle négociation. Il faut reconstruire cette relation autrement, c'est ce à quoi je vais m'attacher avec beaucoup d'énergie", a conclu le négociateur de l’Union européenne pour la sortie du Royaume-Uni.