Brexit : Boris Johnson propose son plan à Bruxelles, avec une alternative sur le sort de la frontière irlandaise

La situation de l'Irlande du Nord est l'une des principales pierres d'achoppement dans les négociations avec l'UE.

Boris Johnson, le 2 octobre 2019, lors de son discours face aux conservateurs, à Manchester.
Boris Johnson, le 2 octobre 2019, lors de son discours face aux conservateurs, à Manchester. (OLI SCARFF / AFP)

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a proposé, mercredi 2 octobre, un plan de sortie de l'Union européenne à Bruxelles avec une alternative sur le sort de la frontière irlandaise. Ce plan, qui remplace le "backstop" décrié du précédent accord, prévoit que l'Irlande du Nord appartienne à la même zone douanière que la Grande-Bretagne mais que la province britannique conserve les régulations de l'UE pendant une période de transition. 

Selon Londres, cette proposition permet d'éviter des contrôles douaniers physiques à la frontière. L'objectif de cette nouvelle offre est d'éviter une sortie brutale, en résolvant le casse-tête de la frontière irlandaise, pour mettre fin à trois ans d'une saga autour du Brexit, qui a plongé le Royaume-Uni dans une profonde crise politique.

Sortir de l'Union européenne "quoi qu'il arrive"

Un peu plus tôt dans la journée, Boris Johnson avait démenti devant ses militants, au dernier jour du congrès annuel du Parti conservateur, envisager le retour de contrôles physiques à la frontière, sans expliquer comment il comptait résoudre la question. Sans rentrer dans les détails techniques, il avait averti qu'en cas de rejet de son plan, le Royaume-Uni sortirait de l'UE le 31 octobre "quoi qu'il arrive". 

A 29 jours de la date prévue pour le Brexit, le calendrier est très serré pour trouver un accord de divorce. Celui négocié par Theresa May, prédécesseur de Boris Johnson, avait été rejeté à trois reprises par le Parlement britannique, mécontent notamment du "filet de sécurité" (ou "backstop" en anglais), mécanisme visant à éviter le retour d'une frontière en Irlande entre la province britannique du Nord et la république membre de l'UE au sud, après le Brexit.