Brexit : Boris Johnson devra convaincre le Parlement britannique

En duplex depuis Londres (Royaume-Uni), Arnaud Comte explique que l'accord conclu entre Boris Johnson et les autres pays de l'UE devra être validé par les députés britanniques. Et ce n'est pas gagné.

FRANCE 3

L'annonce d'un accord entre l'Union européenne et le Royaume-Uni concernant le Brexit a été saluée par Emmanuel Macron jeudi 17 octobre, mais il reste un écueil sur le parcours du Premier ministre Boris Johnson : le vote de l'accord par le Parlement britannique, qui doit intervenir samedi. "Ça s'annonce extrêmement difficile", indique Arnaud Comte en duplex depuis Londres (Royaume-Uni).

Johnson contraint de demander une autre date de sortie ?

"Boris Johnson va être confronté au même problème, souvenez-vous, que Theresa May, qui elle aussi avait arraché un accord avec Bruxelles, mais qui n'a jamais réussi à le faire voter au Parlement", rappelle le journaliste. Samedi, si les députés approuvent le texte, le Brexit s'exécutera le 31 octobre. "Si les députés retoquent le texte, à ce moment-là, Boris Johnson pourrait être contraint par la loi de demander un nouveau report du Brexit", précise-t-il. Mais l'Europe semble peu encline à faciliter cette manœuvre en demandant un cap précis pour accorder une nouvelle date de sortie.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Chambre des communes, le 10 septembre 2019 à Londres (Royaume-Uni).
La Chambre des communes, le 10 septembre 2019 à Londres (Royaume-Uni). (PRU / AFP)