Brexit : Boris Johnson désavoué par la Cour suprême, les débats reprennent au Parlement

Alors que Boris Johnson avait demandé la suspension du Parlement britannique, il a été désavoué par la Cour suprême mardi 24 septembre. Les députés ont donc récupéré leur siège mercredi.

FRANCE 3

Le Parlement est de retour. Alors que Boris Johnson avait demandé sa suspension, la Cour suprême a jugé cette requête illégale. Les députés peuvent donc à nouveau siéger depuis le mardi 24 septembre. "Il n'y a pas d'avancée sur le Brexit et le compte à rebours continue à tourner. La séparation est prévue au 31 octobre. L’opposition ne veut pas entendre parler d'élections anticipées, Boris Johnson lui ne veut pas entendre parler d'un report du Brexit et il n'y a toujours pas d'accord en vue à Bruxelles", rapporte le journaliste Arnaud Comte depuis Londres (Royaume-Uni).

Mettre la pression sur les députés

Les débats reprennent donc au Parlement, dans la confusion la plus totale. Dans les prochains jours, le Premier ministre va surement tenter d'attaquer la classe politique et la justice pour mettre "la pression maximale sur les députés et trouver une issue".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre britannique Boris Johnson au 10 Downing Street, à Londres, le 5 septembre 2019. 
Le Premier ministre britannique Boris Johnson au 10 Downing Street, à Londres, le 5 septembre 2019.  (ALASTAIR GRANT / POOL / AFP)