Brexit : Boris Johnson de retour aux affaires

L'ancien maire de Londres a été nommé aux Affaires étrangères par la nouvelle Première ministre de la Grande-Bretagne.

France 2

Boris Johnson a été nommé ministre des Affaires étrangères de la Grande-Bretagne. Mercredi 13 juillet, il a rencontré Theresa May, la nouvelle Première ministre, qui lui a annoncé sa nomination. Maintenant qu'il est en poste, il doit des excuses à pas mal de monde, et d'abord à Barack Obama, qu'il avait qualifié d'à moitié Kenyan et d'hypocrite.

Un drôle de CV

Il en doit aussi à Hilary Clinton, dont il avait dit qu'elle avait le regard d'une infirmière sadique dans un hôpital psychiatrique. Voyage avorté en Palestine, photo kalachnikov en main au Kurdistan irakien face à Daech : devant ce drôle de CV, le reste de la classe politique britannique est estomaquée. "Je suis sidérée", a déclaré Jenny Jones, membre de la Chambre des Lords. Son homologue allemand l'a qualifié d'irresponsable, Jean-Marc Ayrault de menteur. En fin d'après-midi lors d'une conférence de presse, il a essayé d'être sérieux et a assuré ne pas vouloir tourner le dos à l'Europe, malgré le Brexit.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien maire de Londres et chef de file des partisans du \"Brexit\" pendant la campagne référendaire, Boris Johnson, quitte son domicile le 28 juin 2016, à Londres.
L'ancien maire de Londres et chef de file des partisans du "Brexit" pendant la campagne référendaire, Boris Johnson, quitte son domicile le 28 juin 2016, à Londres. (ODD ANDERSEN / AFP)