Assassinat de Jo Cox : que sait-on du tueur présumé ?

A Londres, Loïc de la Mornais fait le point sur l'enquête après l'assassinat de la députée travailliste Jo Cox.

France 2

Après l'assassinat jeudi 16 juin de la députée travailliste Jo Cox, que sait-on des motivations du tueur, un homme de 52 ans ? "On en sait plus sur les opinions politiques du tueur présumé", indique Loïc de la Mornais. L'homme est ainsi lié à un groupe britannique d'extrême droite, le "Springbok Club", "qui avait en son temps défendu l'apartheid en Afrique du Sud", explique le journaliste. "On a appris qu'il était également lié à un groupe de néo-nazis américains". Et qu'il avait par ailleurs des antécédents psychiatriques. "C'est le propre frère du tueur présumé qui l'affirme", ajoute le journaliste.

La campagne du Brexit suspendue

"Pour l'instant, la campagne n'a pas repris", confirme le journaliste à Londres. "Nous sommes aux pieds du Parlement de Westminster, de la chambre des communes, là où siégeait la députée assassinée. Et comme vous voyez c'est surtout le recueillement". Les réunions et interviews avec des personnalités politiques dans le cadre de la campagne ont été annulées pour la journée de ce 17 juin. "Si l'enquête démontre qu'il y a bien une motivation politique derrière ce crime (...) cela aura forcément des conséquences sur le referendum de jeudi prochain", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un enquêteur sur la scène du crime de la députée Jo Cox, jeudi 16 juin 2016, à Birstall (Royaume-Uni). 
Un enquêteur sur la scène du crime de la députée Jo Cox, jeudi 16 juin 2016, à Birstall (Royaume-Uni).  (PHIL NOBLE / REUTERS)