Cet article date de plus de dix ans.

L'Irlande prend la tête de la présidence tournante de l'UE

Ce 1er janvier, l'Irlande entame sa troisième présidence de l'Union européenne depuis 1996. Dublin, qui succède à Chypre à la présidence tournante de l'UE, voudrait négocier un accord sur sa dette bancaire, avec l'espoir d'alléger le fardeau qui pèse sur le pays.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Reuters)

Au programme de la présidence
irlandaise : la mise en œuvre de l'Union bancaire. L'Europe a déjà fait un
premier pas dans cette direction, avec l'adoption fin 2012 d'un superviseur
unique pour ses banques. Mais la priorité du Premier ministre irlandais Enda
Kenny pour les six mois à venir, c'est l'emploi.

L'objectif est de "proposer
des mesures destinées à promouvoir l'emploi et la croissance"
, a également déclaré le
ministre des Affaires étrangères et du Commerce, Eamon Gilmore. "Ce ne
sont pas que des mots, promet-il. Il y a un certain nombre de mesures législatives
clefs que nous voulons faire avancer"
.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.