L'ex-président géorgien Chevardnadzé, artisan de la perestroïka, est mort

Sa famille a annoncé son décès lundi. Edouard Chevardnadzé avait également été ministre des Affaires étrangères de l'URSS sous l'ère Gorbatchev.

Edouard Chevardnadzé, ancien président de la Géorgie, en octobre 2007 à Tbilissi (Géorgie).
Edouard Chevardnadzé, ancien président de la Géorgie, en octobre 2007 à Tbilissi (Géorgie). (DAVID MDZINARISHVILI / REUTERS)

L'ex-président géorgien Edouard Chevardnadzé, artisan de la perestroïka dans les années 1980, est mort lundi 7 juillet à l'âge de 86 ans. Celui qui fut également ministre des Affaires étrangères de l'URSS sous l'ère Gorbatchev était "malade depuis longtemps", selon sa famille.

Ancien patron du Parti communiste géorgien, entré au bureau politique du PC soviétique en 1978 sous Léonid Brejnev, Edouard Chevardnadzé fut l'une des figures marquantes de la "glasnost", de la "perestroïka" et de la "nouvelle pensée" politique aux côtés de Mikhaïl Gorbatchev, le dernier dirigeant soviétique, à la fin des années 1980.

Président géorgien jusqu'en 2003

Fin 1990, il avait démissionné de son poste de chef de la diplomatie soviétique, qu'il occupait depuis 1985, en mettant en garde contre un recours à la "dictature"Par la suite, retiré dans sa Géorgie devenue indépendante, il avait accédé à la présidence en 1995, jusqu'en 2003, année durant laquelle il avait démissionné à la suite de manifestations d'opposants.