Cet article date de plus de neuf ans.

L'ex-femme de Marc Dutroux est sortie de prison

La Cour de cassation belge a levé lundi les derniers obstacles juridiques à la libération de Michelle Martin, ex-épouse et complice du meurtrier pédophile Marc Dutroux. Elle est sortie de prison en début de soirée et est arrivée dans la nuit dans le couvent qui va l'accueillir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Reuters)

La juridiction suprême a approuvé mardi la décision rendue le 31 juillet par le tribunal d'application des peines (TAP) de Mons (sud). Cette instance a autorisé Michelle Martin, aujourd'hui âgée de 52 ans, à se retirer au couvent des clarisses à Malonne (70km au sud-est de Bruxelles). Quelques heures après cette décision, Michelle Martin a quitté sa prison et a rejoint le couvent.

Incarcérée depuis son arrestation avec Dutroux en 1996, Michelle Martin avait été condamnée en 2004 à 30 ans de réclusion criminelle pour séquestration de plusieurs des jeunes victimes de Dutroux et pour la mort de faim des deux fillettes. 

Etant donné qu'elle a purgé 16 ans de prison, détention préventive incluse, soit plus de la moitié de sa peine, la loi autorise sa libération conditionnelle. L'ex-femme de Marc Dutroux bénéficie d'un régime de liberté très précis :

Possibilité de sortir du couvent, avec toutefois l'interdiction de se rendre dans les deux régions où elle a vécu avec son ex-mari.Obligation de répondre à toute convocation de la justice et de signaler tout changement d'adresse éventuel, sous peine de retourner en prison.Obligation de reprendre la thérapie entamée en prison et interdiction de tout contact avec les médias.Obligation d'indemniser ses victimes, chose qu'elle n'a pas encore faite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.