Cet article date de plus de douze ans.

L'Espagne en voie de déflation ?

L'Espagne enregistre en mai son 3è mois consécutif de baisse des prix. La déflation guette et inquiète le gouvernement.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Manifestation en Espagne pour le pouvoir d'achat (janvier 2009) (© France 2)
L'Espagne enregistre en mai son 3è mois consécutif de baisse des prix. La déflation guette et inquiète le gouvernement.L'Espagne enregistre en mai son 3è mois consécutif de baisse des prix. La déflation guette et inquiète le gouvernement.

Une situation jamais vue depuis 30 ans. L'Institut national des statistiques espagnol vient d'annoncer le chiffre de 0,8% de baisse des prix en un an.

En mars, pour la première fois depuis le calcul de cet indice, les prix espagnols avaient reculé de 0,1% et de 0,2% en avril sur un an.

Le gouvernement avait toutefois écarté fin mars l'hypothèse d'une déflation, caractérisée par une période prolongée de recul des prix, un scénario craint par les économistes en raison de son impact sur l'activité économique.

Après environ une décennie de forte croissance, l'Espagne est brutalement entrée en récession en 2008, frappée par la crise financière internationale et l'éclatement de sa bulle immobilière. Dès lors, l'inflation espagnole, qui a longtemps été l'une des plus élevées de la zone euro, a fortement reculé, pour atteindre en février + 0,7%.

Pour finir, l'Espagne a passé, au premier trimestre 2009, la barre des quatre millions de
chômeurs, du jamais vu depuis plus de 30 ans. Notre voisin ibérique s'affiche plus que jamais comme le pays européen avec le pire taux de "desempleados" (chômeurs), de 17,36% à la fin du mois de mars. Le plus haut niveau enregistré en Espagne depuis fin 1998.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.