L'Eglise anglicane d'Angleterre approuve l'ordination de femmes évêques

Réunis en synode à York (Angleterre), les délégués se sont prononcés en faveur de cette réforme historique.

L\'archevêque de Canterbury, Justin Welby, le 14 juillet 2014, à York (Angleterre). 
L'archevêque de Canterbury, Justin Welby, le 14 juillet 2014, à York (Angleterre).  (NIGEL RODDIS / REUTERS)

La réforme est historique outre-Manche. L'Eglise anglicane d'Angleterre réunie en synode général a voté, lundi 14 juillet, en faveur de l'ordination de femmes évêques, une réforme qui la divisait depuis des décennies.

Les délégués réunis à York (nord de l'Angleterre) se sont prononcés en faveur de cette réforme, promue par l'archevêque de Canterbury, Justin Welby. La première femme évêque pourrait être ordonnée "tôt l'année prochaine", et "même choisie avant", avait précisé ce dernier juste avant le vote.

Réforme soutenue par David Cameron

Un précédent vote, en novembre 2012, avait échoué de seulement six voix. Les deux premiers collèges des évêques et du clergé avaient validé la réforme, mais elle avait achoppé sur des résistances au sein du collège des laïcs. L'échec avait ravivé de profondes divisions au sein de cette Eglise, qui autorise pourtant l'ordination de femmes prêtres depuis 1992.

La réforme, soutenue par le Premier ministre britannique, David Cameron, doit être endossée par le Parlement avant de recevoir l'assentiment de la reine Elizabeth II, qui est gouverneure suprême de l'Eglise d'Angleterre.