Cet article date de plus de dix ans.

L'arrestation d'un tueur en série présumé en Allemagne a relancé celle sur le meurtre du petit Jonathan il y a sept ans

Un ancien éducateur a été arrêté jeudi à Hambourg par la police allemande, le suspect avouant trois meurtres d'enfants en Allemagne entre 1992 et 2001.Son mode opératoire évoque celui usité pour le meurtre du petit Jonathan à St-Brevin-les-Pins ( Loire-Atlantique), enlevé le 7 avril 2004, puis retrouvé tué, selon Le Parisien /Aujourd'hui de samedi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des gendarmes sur le terrain d'une enquête criminelle (archive) (AFP/JEAN-SEBASTIEN EVRARD)

Un ancien éducateur a été arrêté jeudi à Hambourg par la police allemande, le suspect avouant trois meurtres d'enfants en Allemagne entre 1992 et 2001.

Son mode opératoire évoque celui usité pour le meurtre du petit Jonathan à St-Brevin-les-Pins ( Loire-Atlantique), enlevé le 7 avril 2004, puis retrouvé tué, selon Le Parisien /Aujourd'hui de samedi.

L'enfant avait été enlevé d'un centre de vacances la nuit, les recherches lancées retrouvant son corps dans une mare près d'un château six semaines plus tard.

Le quotidien rapporte que les policiers allemands avaient fait un rapprochement entre les meurtres d'enfants sur lesquels ils enquêtaient et l'assassinat de Jonathan, dès sa révélation. En effet ils recherchaient un kidnappeur d'enfants qui opérait dans les centres de vacances et dont les corps étaient retrouvés inanimés à des dizaines de kilomètres de l'enlèvement. Un mode opératoire qui ressemble à celui constaté pour Jonathan, ce qui leur a mis la puce à l'oreille.

Les soupçons sont confirmés par un témoin qui a vu une voiture immatriculée en Allemagne près de la mare dans laquelle le corps a été plongé. La fréquentation des lieux par de nombreux allemands peut-être d'autre part comme un autre indice, mais également le contraire, puisque les lieux semble une destination germanique privilégiée.

L'avocat de la grand-mère de la victime, Me Caty Richard, souligne que l'assassinat de Jonathan résulte d'un processus minutieusement prémédité, résultant d'un personnage qui n'en était pas à son coup d'essai.

Le suspect
Le suspect arrêté par la police allemande est un ancien éducateur ayant un passé de pervers sexuel connu des forces de l'ordre. Le fait qu'il parle "un peu français" va dans le sens d'un passage possible par la France pour commettre ses méfaits.

L'assassin présumé nie toute implication dans l'affaire Jonathan, comme dans celle d'un autre petit garçon de 11 ans, enlevé dans un centre de vacances hollandais en 1998.

La gendarmerie française possède dans ses laboratoires des mégots de cigarettes trouvés autour du centre où fut enlevé Jonathan qui pourront faire l'objet de comparaisons entre les traces ADN prélevées et le suspect allemand.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.