Cet article date de plus de douze ans.

L'Acsel pour une politique de l'économie numérique

L'association pour le commerce et les services en ligne s'est adressée mardi aux candidats aux élections européennes
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Pierre Kosciusko-Morizet, Président de l'Association pour le commerce et les services en ligne (© AFP - Jean-Pierre Muller)
L'association pour le commerce et les services en ligne s'est adressée mardi aux candidats aux élections européennesL'association pour le commerce et les services en ligne s'est adressée mardi aux candidats aux élections européennes

Dans un communiqué, Pierre Kosciusko-Morizet, président de l'Acsel et frère de la secrétaire d'Etat au numérique Nathalie Kosciusko-Morizet, a plaidé pour un soutien au secteur numérique, à son développement et aux emplois qu'il est en mesure de créer.

Autre demande de l'Acsel, la nomination d'un commissaire dédié.

L'Acsel, qui réunit 180 entreprises et organismes, réclame notamment "un plan de relance numérique dans le plan de relance européen", l'harmonisation des conditions fiscales pour les entreprises de la filière et l'amplification des aides aux sociétés innovantes.

Selon l'association, "le numérique est encore un des rares secteurs en croissance" même s'il subit "un ralentissement" en raison de la crise économique. Pour autant, cette industrie a "tant en France qu'en Europe, considérablement perdu de sa capacité de production au point de ne plus occuper une place notable sur le marché mondial, voire même dans certains cas de ne plus en avoir du tout".

"Or, lorsqu'elle s'en donne les moyens, l'Europe est capable d'imposer au monde ses choix techniques et donc son industrie", a affirmé l'association, en citant le cas de la norme GSM qui s'est imposée mondialement pour la téléphonie mobile.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.