Cet article date de plus de huit ans.

Kate topless : la décision du parquet remise à mardi

Kate Middleton et le prince William attaquent Closer devant la justice française. Une plainte au pénal a été déposée et une enquête préliminaire ouverte. L'audience en référé de lundi devant le tribunal de Nanterre a été mise en délibérée à mardi midi. Le couple princier réclame l'interdiction de la diffusion de ces clichés par le magazine people.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Reuters)

Les avocats de la famille royale britannique ont déposé plainte au pénal lundi en France. Ils entendent poursuivre le ou les auteurs des photos prises ce mois dans le Lubéron. Des clichés montrant Kate Middleton seins nus qui ont fait scandale outre-Manche. 

Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire à la suite de cette plainte. Elle a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP).

Une audience en référé a eu lieu devant le tribunal de grande instance de Nanterre lundi soir. La décision du juge a été mise en délibéré à mardi midi.

Le couple princier a assigné le magazine people "Closer" pour violation de la vie privée. Ils ne vont pas demander la saisie du titre mais l'interdiction de tout retirage du magazine, l'interdiction de vendre les photos incriminées ainsi que leur utilisation sur des publications numériques.

Cette double procédure prouve que le couple a décidé de frapper fort, après la publication de ces photos, que le fils aîné de Lady Di a qualifié d'abus "grotesque" de la vie privée.

Sur France Info samedi, Laurence Pieau, la directrice de la rédaction de Clooser, a dit ne pas comprendre cet acharnement.          

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.