Cet article date de plus de six ans.

Journée de la déportation : François Hollande au Struthof, le seul camp nazi en France 

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Journée de la déportation : François Hollande au Struthof, le seul camp nazi en France
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

 

François Hollande a appelé l’Europe a bâtir un monde meilleur à l’occasion de la journée nationale de la déportation. 

A l’occasion de la journée nationale de la déportation, François Hollande s’est rendu dimanche 26 avril au camp du Struthof, l’unique camp nazi en France. Le témoignage particulièrement émouvant de Robert Salomon, ancien déporté, fut un des temps forts de la journée.

Le président de la République avait plus tôt franchi les portes de ce camp de travail entouré de représentants des instances européennes. Ils ont marché jusqu’au four crématoire, en bas du Struthof, construit dans le Bas-Rhin en Alsace. 

Une message européen 

Des enfants, descendants des déportés, attendaient français Hollande pour déposer avec lui des roses, devant la fosse aux cendres. Puis, le chant des déportés a résonné devant le mémorial. "Cette flèche de pierre qui domine les baraques du Struthof rappelle la souffrance mais elle est aussi un appel à la dignité humaine. Et c’est parce qu’en Europe le pire a été possible, que nous avons l’impérieux devoir de construire, nous les Européens, un monde meilleur", a déclaré François Hollande à la tribune. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.