Cet article date de plus de huit ans.

Jean-Claude Juncker confirme vouloir quitter la tête de l'Eurogroupe

Le Premier ministre luxembourgeois quittera ses fonctions de président de l'Eurogroupe fin 2012-début 2013.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Claude Juncker, le 26 novembre 2012. (JOCK FISTICK / AFP)

EUROPE – Le Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, a confirmé lundi 3 décembre vouloir quitter la présidence de l'Eurogroupe "d'ici la fin de l'année ou le début de l'année" 2013. 

"Lors de la reconduction de mon mandat, j'avais dit que je partirai [à ce moment-là]. J'ai donc demandé aux membres de l'Eurogroupe de chercher un autre ministre" pour me remplacer, a déclaré Juncker au terme d'une réunion de l'Eurogroupe (qui rassemble les ministres des Finances des 17 Etats membres de la zone euro). Le patron de la zone euro occupe son poste depuis sa création en 2005, et son mandat est arrivé à son terme le 17 juillet dernier.

Difficiles négociations en vue entre la France et l'Allemagne

Début juillet, Jean-Claude Juncker, qui avait initialement affirmé qu'il voulait rendre son tablier, s'était dit "prêt à prolonger" son mandat de six mois supplémentaires. Mais il exigeait, en contrepartie, la nomination d'un autre Luxembourgeois, Yves Mersch, au directoire de la Banque centrale européenne. Paris et Berlin n'ont jusqu'ici pas réussi à s'accorder sur le nom d'un successeur.

La candidature de Wolfgang Schäuble, qui souhaite cumuler cette fonction avec son poste de trésorier du gouvernement allemand, avait suscité durant l'été la réticence de Paris. Le ministre français, Pierre Moscovici, interrogé lundi soir sur la possibilité que lui-même assure cette fonction en tandem avec Schäuble, a répondu : "c'est une chose que nous examinerons".

Il a expliqué qu'il était "important que la France et l'Allemagne soient d'accord" sur ce point. "Nous devons examiner, de manière collective, qui sera le successeur de M. Juncker", et "le choix sera délicat", a-t-il reconnu au cours d'un point de presse. La décision doit être prise d'ici fin janvier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.