Cet article date de plus de neuf ans.

Italie : Pier Luigi Bersani (gauche) renonce à former le gouvernement

Il avait été chargé par le président Napolitano de former le gouvernement, après les élections législatives des 24 et 25 février derniers. Mais après une semaine de négociations, le leader de la gauche italienne Pier Luigi Bersani a jeté l'éponge jeudi soir. Le chef de l'Etat va lui même, dès vendredi, lancer de nouvelles consultations.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Remo Casilli Reuters)

Le leader du Parti Démocrate italien, Pier Luigi Bersani, renonce : après une semaine de tractations et de négociations avec les autres formations de centre-gauche, il le reconnaît :"Ma tentative n'a pas abouti ".
Bersani avait été chargé par le président Giorgio Napolitano de former le gouvernement le 22 mars, presqu'un mois après les élections législatives des 24 et 25 février. Le scrutin n'avait dégagé aucune majorité claire.

Plus d'un mois après ces élections, l'Italie n'a donc plus de Premier ministre, et toujours pas de gouvernement. Pour tenter de sortir de cette impasse, le chef de l'Etat a décidé de lancer directement ses propres consultations. Elles débuteront dès vendredi au Palais du Quirinal (siège de la présidence de la République italienne, à Rome).
Le premier responsable politique à être reçu sera Silvio Berlusconi. Son parti de centre-droit avait lancé il y a quelques jours l'idée d'une "grande coalition" avec le centre-gauche. La proposition avait été rejetée par Bersani.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.