Cet article date de plus de six ans.

Italie : deux milliards d'euros de biens saisis lors d'une opération anti-mafia

Ces biens appartiennent à la mafia calabraise. La justice a également lancé, mercredi, des mandats d'arrêt dans le cadre de cette affaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des Italiens manifestent contre la mafia, en mémoire du magistrat Paolo Borsellino assassiné, le 18 juillet 2015 à Palerme (Italie). (CITIZENSIDE / ANTONIO MELITA / AFP)

Environ 1 500 salles de paris ainsi que près de 60 sociétés, dont 11 opérant à l'étranger. La justice italienne a mis, mercredi 22 juillet, sous séquestre des biens d'une valeur d'environ 2 milliards d'euros appartenant à un groupe mafieux calabrais.

Le parquet de Reggio Calabria a également émis 28 mandats d'arrêt contre les principaux responsables. Il a aussi pris des mesures, comme des arrêts domiciliaires ou l'obligation de se présenter à la police, à l'encontre de 23 autres personnes. Ces suspects, appartenant à la Ndrangheta, la mafia calabraise, "ont exercé de manière abusive, à l'aide de sociétés de droit maltais, leur activité dans le domaine des jeux et des paris sur tout le territoire national, recyclant ainsi d'importantes sommes d'argent d'origine illégale", assure le parquet. Ils ont contourné les lois qui régissent ce secteur.

"Un coup très fort porté à la Ndrangheta"

Le groupe criminel, "qui contrôle des sociétés en Autriche, en Espagne et en Roumanie, avec un siège stable à Malte, avait opéré dans le passé également avec des licences des Antilles néerlandaises, de Panama et de Roumanie". Parmi les 11 sociétés étrangères, six sont maltaises, deux sont roumaines, deux autres espagnoles et une est autrichienne. "C'est un coup très fort porté à la Ndrangheta", s'est félicité le ministre de l'Intérieur italien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.