Hongrie : pour favoriser la natalité, le gouvernement donne de l'argent aux couples

La Hongrie est l'un des pays où il y a le moins de nouveau-nés. La population vieillit et le taux de fécondité est de 1,49 enfant par femme. Pour tenter de relancer la natalité, le gouvernement propose de prêter de l'argent aux couples.

FRANCE 2

Placardé dans toutes les rues de la capitale hongroise Budapest, le modèle familial prôné par le gouvernement. Une maman, un papa, deux enfants et bientôt un troisième. Des publicités géantes pour la natalité avec la promotion du moment : 30 000 euros pour les jeunes parents. Dora et Laszlo Devenyi attendent leur premier enfant dans les prochains mois. Ils viennent de recevoir l'argent du gouvernement. Pour ce couple de cadres, ces 30 000 euros représentent une année de salaire à deux. "On peut dépenser cet argent comme on veut. Nous, on a décidé d'utiliser cet argent pour acheter une maison ou un appartement", explique Laszlo Devenyi.

Conditions d'attribution drastiques

Plus les Hongrois ont d'enfants, plus les conditions du crédit sont favorables. Si le premier bébé naît dans les cinq ans, le couple n'aura plus à payer les intérêts sur les 30 000 euros. Lors du deuxième enfant, l'État offre 30% du capital. Au troisième enfant, il n'y a plus besoin de rembourser la somme. Pour prendre ce crédit, il faut s’engager : s’il y a divorce ou si l’enfant n’arrive pas sous cinq ans, il faut rembourser le crédit sous 120 jours. Des conditions drastiques régissent aussi l’obtention du prêt : il faut être marié, habiter en Hongrie depuis longtemps, avoir un travail fixe depuis trois ans, etc.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Hongrie est l\'un des pays où il y a le moins de nouveau-nés. La population vieillit et le taux de fécondité est de 1,49 enfant par femme. Pour tenter de relancer la natalité, le gouvernement propose de prêter de l\'argent aux couples.
La Hongrie est l'un des pays où il y a le moins de nouveau-nés. La population vieillit et le taux de fécondité est de 1,49 enfant par femme. Pour tenter de relancer la natalité, le gouvernement propose de prêter de l'argent aux couples. (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)