Henrik de Danemark, l'époux français de la reine Margrethe II, est mort

Né Henri Marie Jean André de Laborde de Monpezat, il avait épousé l'héritière du trône en 1967, mais n'avait jamais obtenu le titre de roi.

Le prince Henrik de Danemark avec son épouse la reine Margrethe II en 2017 à Aarhus (Danemark).
Le prince Henrik de Danemark avec son épouse la reine Margrethe II en 2017 à Aarhus (Danemark). (SCANPIX DENMARK / AFP)

Les Français avaient, sans forcément le savoir, un compatriote prince du Danemark. Henrik de Danemark, l'époux d'origine française de la reine Margrethe II, est mort mardi 13 février à l'âge de 83 ans. Le palais royal l'a annoncé mercredi. Il avait été hospitalisé fin janvier avant de rentrer dans la résidence royale du chateau de Fredensborg pour y"vivre ses derniers instants", avait prévenu la maison royale danoise mardi.

Henrik de Danemark avait pris sa retraite en janvier 2016. En septembre, le palais avait annoncé qu'il souffrait de "démence", dont la maladie d'Alzheimer est une forme fréquente. Le diagnostic précis n'avait pas été révélé. Il avait été hospitalisé fin janvier pour une tumeur au poumon gauche, qui s'était révélée bénigne, et une infection pulmonaire.

Emmanuel Macron a salué ses efforts pour promouvoir "la longue et inaltérable amitié entre la France et le Danemark", et rendu hommage à un homme "épris de lettre et d'art de vivre", qui possédait un domaine viticole dans le Lot et avait publié plusieurs recueils de vers.

Il avait refusé d'être enterré avec son épouse

Né Henri Marie Jean André de Laborde de Monpezat à Talence, près de Bordeaux, cet aristocrate français avait épousé Margrethe, alors héritière du trône danois, en juin 1967, et celle-ci avait été coronnée en janvier 1972. Mais celui qui est devenu Henrik de Danemark n'avait jamais obtenu le titre de roi dans son pays d'adoption et en concevait un dépit dont il ne faisait pas mystère.

En 2002, il était même rentré se terrer en France quand le prince héritier avait été choisi à sa place pour présenter les vœux de la couronne aux Danois à la place de la reine souffrante. Celle-ci avait dû se rendre en France avec ses enfants pour lui présenter ses excuses.

Reste une question : où sera-t-il enterré ? Le prince avait publiquement fait savoir l'an dernier qu'il refusait d'être inhumé avec sa femme dans la nécropole royale de la cathédrale de Roskilde, comme le sont traditionnellement les couples royaux.