Cet article date de plus de cinq ans.

Grande-Bretagne : les autorités veulent faire baisser l'alcoolémie

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Grande-Bretagne : les autorités veulent faire baisser l'alcoolémie
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En Grande-Bretagne, les autorités sanitaires britanniques ont fait une curieuse recommandation.

Les Britanniques vont devoir revoir à la baisse leur consommation d'alcool. En direct depuis un pub de Londres, Loïc de La Mornais revient sur la recommandation des autorités sanitaires britanniques. "Le gouvernement veut s'attaquer à une véritable religion ici : la pinte de bière et le pub où se retrouvent beaucoup de Britanniques après le travail", explique le journaliste.

"De vrais enjeux de santé publique"

"Il n'y avait pas eu de recommandation de ce type depuis 20 ans", rappelle le correspondant de France 2. En 1995, on recommandait de ne pas boire plus de 10 pintes de bière par semaine. Aujourd'hui, le chiffre est en baisse puisque les autorités recommandent désormais de ne pas dépasser les six pintes hebdomadaires. Deux raisons explique cette recommandation. "D'abord c'est pour éviter les troubles à l'ordre public et aussi parce qu'il y a de vrais enjeux de santé publique", rapporte Loïc de La Mornais. Le Royaume-Uni a un taux d'alcoolémie plus fort que la France avec une conséquence directe sur l'espérance de vie qui est plus faible. Dans certains endroits du pays, l'espérance de vie tombe à 65 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.