Fusillade de Munich : le tireur admirait Hitler et détestait les Turcs et les Arabes

C'est ce qu'affirme le "Frankfurter Allgemeine Zeitung", mercredi, cinq jours après la fusillade qui a fait neuf morts.

A Munich (Allemagne), sur les lieux de la fusillade, le 26 juillet 2016.
A Munich (Allemagne), sur les lieux de la fusillade, le 26 juillet 2016. (MAXPPP)

Cinq jours après la fusillade de Munich (Allemagne), qui a fait neuf morts, les motivations du tireur se précisent encore davantage. Les enquêteurs estimaient déjà que David Ali Sonboly s'était inspiré du massacre perpétré en Norvège par l'activiste d'extrême droite Anders Behring Breivik. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung (en allemand) rapporte de nouveaux éléments, mercredi 27 juillet, donnés par des proches du Germano-Iranien de 18 ans, qui attestent l'idée d'une attaque raciste.

Il se sentait "doublement aryen"

D'après eux, il admirait Adolf Hitler et était fier d'être né le même jour que lui. Il s'enorgueillissait également d'être "doublement aryen". En effet, il se considérait ainsi du fait d'être né en Allemagne d'une Iranienne, car ceux qui croient en l'existence d'une race aryenne considèrent l'Iran comme un "berceau aryen".

Toujours selon ses proches, David Ali Sonboly détestait particulièrement les Turcs et les Arabes et éprouvait "un sentiment de supériorité envers eux".