Faut-il avoir peur des rats géants qui terrorisent les Britanniques ?

Des rats géants semblent avoir envahi plusieurs villes anglaises, semant la panique auprès des habitants. 

Les rats géants à la une des tabloïds anglais. 
Les rats géants à la une des tabloïds anglais.  (DAILY MIRROR / DAILY STAR)

Ils les appellent les rats mutants, bien qu'aucune mutation n'ait été identifiée qui puisse expliquer leur taille. Depuis mi-avril, plusieurs journaux britanniques rapportent les témoignages d'habitants terrorisés par des rongeurs, qui atteignent facilement la taille d'un chat. Les villes de Liverpool, Birmingham, Radford et Oxford sont les plus touchées, et le fléau se rapproche de plus en plus de la banlieue de Londres.

Les experts sont inquiets, car ces animaux ont développé une grande résistance aux poisons habituels et il devient très compliqué de les éradiquer. Alors doit-on craindre l'invasion des rats ?

Oui, car certains ont la taille d'un chat

Plusieurs photos de ces rats dignes des pires films d’horreur ont été publiées sur les réseaux sociaux. Et leur taille est impressionnante : Colin Watts, qui travaille pour le service de lutte contre les nuisibles de Birmingham (centre de l'Angleterre), explique au Birmingham Mail (en anglais) avoir vu un spécimen atteignant 35 centimètres de long, sans la queue. 

Le 15 avril, de nombreux auditeurs ont témoigné sur la BBC2, au micro de Jeremy Vine, qui consacrait une émission au problème. Le présentateur a aussitôt retweeté cette photo d'un rongeur mort, prise dans les Cornouailles (sud-ouest de l'Angleterre) :

Le compte de la radio a également retweeté cette photo prise dans le Kent (sud-est de l'Angleterre) :

Sean Whelan, un dératiseur, a confié au Daily Mail (en anglais), qu'il n'avait jamais vu cela en 23 ans de carrière et qu'il constatait ces derniers mois une explosion de la population de rats géants. Il a ainsi proposé au gouvernement de combattre ce fléau en nommant un homme chargé de coordonner la guerre contre les rongeurs.

"Ils sont vraiment en train de grandir. Il faut absolument garder les choses sous contrôle", affirme aussi Colin Watts. A Birmingham, la population croissante de rats est devenue un vrai problème : en 2013, la ville a enregistré 5 100 alertes aux rats, contre 300 l'année précédente.

Oui, car ils pourraient devenir encore plus gros

Le plus gros rongeur au monde, le capybara peut peser jusqu'à 80 kg, mais il y a très peu de chance de croiser dans nos régions un rongeur de cette taille, car il vit exclusivement en Amérique du Sud. Une récente étude dirigée par le géologue anglais Jan Zalasiewicz, et reprise par plusieurs médias britanniques, suggère que nos rats européens pourraient, sous certaines conditions, devenir beaucoup plus gros qu'ils ne le sont aujourd'hui, voire atteindre le poids du capybara. Un processus évidemment très lent.

"Les animaux vont évoluer comme ils l'ont toujours faitSi l'écosystème est suffisamment vide, ils auront l'occasion d'être beaucoup plus grands", affirme le scientifique de l'université de Leicester. Et d'ajouter : "Les rats sont parvenus à s'adapter à énormément de nouveaux environnements." 

Mais nous avons échappé au pire. Dans le passé, certains rongeurs ont été encore plus grands, on estime, par exemple, que le Josephoartigasia monesi préhistorique devait peser près d'une tonne.

Oui, car ils n'ont peur de rien

Les rats se nourrissent des déchets jetés par les ménages, les restaurants et les fast food, n'hésitant plus à entrer jusque dans les cuisines pour trouver des aliments. "Les hommes sont devenus plus grands et plus gros avec l'afflux de nourriture et c'est la même explication pour les rats" explique au Birmingham Mail (en anglais) Robin Allaby, docteur en génétique évolutive à l'université de Warwick à Coventry.

Le plus dur reste encore de les éradiquer : "les rats géants ont développé une résistance particulière aux poisons utilisés habituellement", affirme au Daily Mail le dératiseur Sean Whelan. Et les experts demandent au gouvernement britannique et à l'Union Européenne d'approuver un poison plus puissant.

Pour Bruno Julliard, dirigeant de SOS Nuisibles, spécialisé dans la dératisation, le vrai problème se situe dans la réduction du budget accordé à la dératisation. Contacté par francetv info, il explique que "les villes font des économies et ne traitent plus le problème à la base. Un rat des villes peut vivre jusqu'à 10 ans et peser 10 kilos s'il n'est pas éliminé. Le même problème peut arriver en France où les rongeurs ne sont plus traités et prolifèrent dans les égouts."

Non, car ils ne sont ni très nombreux ni invincibles

Un article du Guardian (en anglais) temporise néanmoins. Ces rats géants sont loin d'être une généralité. "Seuls quelques spécimens ont été observés. Et ils ne sont pas invincibles, il faut simplement utiliser un peu plus de poison."

Pour le quotidien britannique, les rongeurs ne sont pas prêts d'envahir les villes même s'ils sont très médiatisés. "Liverpool a seulement signalé 15% d'appels supplémentaires concernant les rats l'année dernière. Et cela peut simplement s'expliquer par le fait que certaines populations de rongeurs ont fui les récentes inondations et sont devenues plus visibles."

"Les gens ont tendance à devenir excités lorsqu'ils entendent parler de rats géants. Récemment, le rat géant capturé en Suède et ceux observés en Iran avaient déjà fait la une des journaux" rappelle The Guardian. "Finalement, le super pouvoir de ces rats est surtout de capter l'attention des médias"