Cet article date de plus de deux ans.

Eurozapping : une taxe pour visiter à Venise

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Eurozapping : une taxe pour visiter à Venise
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Une équipe de France 3 revient sur les sujets qui ont marqué l'actualité européenne lundi 31 décembre.

Plusieurs sujets ont fait la Une des JT européens lundi 31 décembre. Parmi eux : la Roumanie prend la tête de l'Union européenne pour la première fois. Le pays devra assurer pour six mois la présidence tournante du Conseil de l'Union, succédant ainsi à l'Autriche, dans un contexte tendu avec Bruxelles. La Commission européenne dit douter des aptitudes du pays à assumer cette présidence notamment à cause de la corruption.

La fin des mines de charbon en Espagne. Ce 1er janvier, les 12 dernières mines de charbon de la péninsule doivent cesser leur activité. Si elles ne le font pas, elles devront restituer les millions d'euros d'aides perçues. Une première étape dans la transition écologique pour le pays qui va aussi fermer ses centrales à charbon.

10 euros l'entrée

Une taxe pour visiter Venise. Afin de limiter l'afflux incessant de touristes, la Sérénissime pourra faire payer son accès jusqu'à 10 euros selon la saison. C'est une disposition du budget voté dimanche, qui va permettre à la ville de faire payer un billet d'entrée. Parmi les personnes visées : les croisiéristes qui restent une journée et ne paient pas la taxe de séjour appliquée sur les nuits d'hôtel. Chaque année, 30 millions de personnes visitent la cité des Doges.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.