Erasmus : 16 mesures pour aider les apprentis

Le programme européen Erasmus est un succès pour les étudiants, mais il peut mieux faire pour les apprentis : un rapport remis ce vendredi 19 janvier à la ministre du Travail préconise 16 mesures pour permettre à un grand nombre d'apprentis français de séjourner et travailler à l'étranger.

Voir la vidéo
France 3

Des souvenirs pleins la tête : Alice et Félicie sont parties trois semaines à Grenade, en Espagne. Une pause dans leurs contrats d'apprentissage pour aller travailler avec des artisans locaux. Une belle aventure, mais ils sont peu nombreux à bénéficier du programme Erasmus. 25 600 jeunes apprentis depuis sa création, contre 600 000 étudiants. Pourtant, Hugo, apprenti en deuxième année en sellerie, n'y voit que des avantages. Mais ces échanges sont compliqués à organiser.

15 000 apprentis Erasmus par an d'ici 2022

À l'étranger, un apprenti reste sous la responsabilité de son employeur, avec le statut de travailleur détaché. Pour simplifier la procédure, plusieurs pistes sont sur la table : alléger le Code du travail pour les apprentis, leur ouvrir des droits à la sécurité sociale étudiante et faire reconnaître dans leurs cursus ces stages en Europe. L'objectif : créer des jumelages entre centres de formation et multiplier le budget par trois pour atteindre d'ici 2022, 15 000 apprentis Erasmus par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Image symbolique d\'une étudiante participant au programme européen d\'échange Erasmus.
Image symbolique d'une étudiante participant au programme européen d'échange Erasmus. (DUART DANIEL/SIPA)