Appel à témoins en France après l'enlèvement d'un enfant par ses parents dans un hôpital britannique

Le pronostic vital de l’enfant est engagé en l’absence de soins reçus dans les 12 heures, selon la police française.

Photo non datée et diffusée 29 août 2014 par la police britannique de l\'enfant malade enlevé par ses parents. Il est activement recherché en France où la famille est arrivée le 28 août. 
Photo non datée et diffusée 29 août 2014 par la police britannique de l'enfant malade enlevé par ses parents. Il est activement recherché en France où la famille est arrivée le 28 août.  (HAMPSHIRE POLICE / AFP)

Il pourrait mourir, faute de soins, dans les 12 heures, selon la police. Ashya King, un enfant de cinq ans atteint d'une tumeur au cerveau, et ses parents, qui l'ont enlevé dans un hôpital britannique, sont activement recherchés en France, vendredi 29 août.

Selon le procureur de Cherbourg Eric Bouillard, les parents sont arrivés jeudi 28 au soir par ferry à Cherbourg (Manche) avec leurs sept enfants. Ils feraient partie des Témoins de Jehovah, dont les membres refusent les transfusions sanguines pour des motifs religieux. Ces Britanniques circulent dans un monospace Hyundai gris avec conduite à droite et immatriculé KP60HWK, détaille l'appel à témoinlancé par la police.

Les autorités cherchent à entrer en contact avec la famille

Selon le procureur de Cherbourg Eric Bouillard, si l'enfant de 5 ans, qui n'avait pas été retrouvé ce vendredi à la mi-journée, ne reçoit pas de traitement dans les heures qui viennent, il risque de mourir.  "On part sur un enlèvement compte tenu des circonstances du départ de l'hôpital dénoncées par les Britanniques", précise le magistrat qui cherche avant tout "à pouvoir entrer en contact avec cette famille" puisqu'on "n'a pas le pouvoir de soigner les enfants contre le gré des parents".

Les parents sont venus chercher Ashya au sein de l'hôpital général de Southampton sans l'accord des médecins, jeudi vers 14 heures, selon The Guardian (en anglais). La police a diffusé sur Twitter des images extraites de la vidéosurveillance de l'établissement montrant le père emmener l'enfant en fauteuil roulant. Si l'enfant ne reçoit pas de traitement dans les heures qui viennent, il risque de mourir, précise le parquet français.

Toute personne disposant d'informations susceptible de localiser l'enfant est invitée à contacter la Direction centrale de la police judiciaire au 0 800 35 83 35. "Il est également recommandé de ne surtout pas chercher à intervenir mais de prendre contact avec le service de police le plus proche", précise France 3 Basse-Normandie.