Cet article date de plus de huit ans.

En Grande-Bretagne, une mère tue son fils qui n'arrivait pas à mémoriser le Coran

Selon les compte-rendus du tribunal de Cardiff, qui l'a reconnue coupable, mercredi, elle traitait son fils comme "un chien". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

FAITS DIVERS - Elle frappait son fils avec un bâton, "comme un chien", parce qu'il n'arrivait pas à mémoriser des versets du Coran. Selon les compte-rendus du tribunal de Cardiff (Pays de Galles), qui l'a reconnue coupable des faits, mercredi 5 décembre, Sara Ege a bel et bien tué son fils de sept ans.  

33 ans, diplômée de mathématiques en Inde, cette mère de famille a donc été reconnue coupable de meurtre et d'entrave à la justice. En effet, la police avait initialement pensé que le petit garçon avait été tué dans un incendie qui avait éclaté dans la maison familiale en juillet 2010. Mais des analyses ont ensuite révélé que l'enfant était décédé avant le début du sinistre, provoqué délibérément.

Elle avait d'abord reconnu les faits avant de se rétracter, et d'accuser son mari. Dans sa confession, la jeune femme avait expliqué que son fils s'était effondré en murmurant des versets du Coran. Et assuré qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de frapper son fils, encouragée par le diable. A la suite de son inculpation, elle avait été hospitalisée pendant plusieurs mois dans une unité psychiatrique. Sara Ege sera fixée sur sa peine début 2013.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.