VIDEO. Merkel joue la "carte femme" en campagne pour un troisième mandat

Sauf coup de théâtre, la chancelière allemande disposera d'un troisième mandat de quatre ans à l'issue des législatives de dimanche.

JEROME BONY - FRANCE 2

Elle pourrait bien être la première grande dirigeante européenne à survivre à la crise. Angela Merkel est bien partie pour remporter un troisième mandat de chancelière à l'issue des législatives en Allemagne, dimanche 22 septembre.

Surnommée "la chancelière de fer" pour sa défense des politiques d'austérité, elle est aussi baptisée "Mutti" ("maman" en allemand) car elle rassure dans la tempête européenne. Pourtant, en trente-trois ans de carrière politique, elle n'a jamais joué la carte féminine. Mais durant la campagne, la conservatrice de 59 ans a sidéré l'opinion en levant le voile sur des aspects plus personnels. Elle "adore faire la cuisine" et ses "plats favoris sont les roulades et la soupe de pomme de terre".

Huit ans après son accession au pouvoir à la faveur d'une alliance entre ses conservateurs de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) et les libéraux sociaux-démocrates, Angela Merkel bénéficie d'une popularité sans équivalent en Allemagne depuis la guerre, à environ 60% d'opinions favorables. Ses rivaux sociaux-démocrates ont bien tenté de mobiliser leurs troupes à Berlin jeudi contre elle, mais ils se préparent en coulisse à gouverner de nouveau au sein de sa coalition.

La chancelière allemande Angela Merkel en campagne pour les élections législatives, le 19 septembre 2013 à Fulda (Allemagne).
La chancelière allemande Angela Merkel en campagne pour les élections législatives, le 19 septembre 2013 à Fulda (Allemagne). (ODD ANDERSEN / AFP)