Elections allemandes : "Je crains les divisions au sein de la société"

Angela Merkel a essuyé un revers électoral dimanche dans le Land du Mecklembourg, dans l'ex-RDA. Lors des élections régionales, le parti de la chancelière allemande, la CDU, est devancé, dans son fief, par les populistes de l’AFD.

Frans Timmermans, le premier vice-président de la Commission européenne
Frans Timmermans, le premier vice-président de la Commission européenne (FREDERICK FLORIN / AFP)

"Je crains les divisions au sein de la société", réagit ce lundi sur franceinfo Frans Timmermans, le premier vice-président de la Commission européenne. "Je rappelle que le premier parti, c'est le SPD (les sociaux-démocrates), avec plus de 30%. Cela ne va pas dans un sens unique. Mais il faut retisser les liens qui ont créé l'Etat providence, qui ont créé une société où la solidarité était la norme."

"On a des gros problèmes en Europe pour expliquer ce qu'est la fraternité," affirme le Néerlandais, auteur d'un essai "Fraternité". "On a le sentiment que l'on est aux prises d'une injustice sociale causée par la globalisation, aux prises avec une insécurité identitaire face au terrorisme, face à la crise économique."

"Les couches moyennes en Union européenne ont le sentiment qu'il y a un ascenseur social qui va vers le bas. Il faut recréer des instruments pour montrer que l'on est toujours capable de créer un ascenseur qui monte." L'aide au développement doit être au cœur de la politique européenne. "C'est dans notre intérêt de montrer que pour les jeunes Africains, il y a un futur en Afrique, qu'ils n'ont pas besoin de risquer leur vie pour venir en Europe."

Frans Timmermans, le premier vice-président de la Commission européenne : "Je crains les divisions au sein de la société"
--'--
--'--